Publicité
Accueil > Actualité médicale > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2012-01-25
Actualité médicale

Tags: THS -  Cancer du sein -  ménopause - 
Cancer du sein : les traitements hormonaux substitutifs (THS), hors de cause ?  - Actualité médicale
Cancer du sein : les traitements hormonaux substitutifs (THS), hors de cause ?

C’est un véritable pavé dans la mare, que les médias outre-manche relaient depuis hier. En effet, d’après un certain nombre d’études britanniques récentes, les traitements hormonaux substitutifs (THS), utilisés pour lutter contre les symptômes liés à la ménopause, n’entraîneraient pas de risques accrus de développer un cancer du sein.

Publicité

Différentes études publiées en 2002 et 2003 (études qui avaient conclu que les THS pouvaient favoriser les risques de développer les tumeurs des glandes mammaires) avaient modifié considérablement l’approche de la ménopause et les méthodes pour améliorer la qualité de vie des femmes qui en subissaient les symptômes, tels que les bouffées de chaleur.

Si au début des années 2000, ce type de traitement concernait plus de deux millions de françaises, elles ne sont plus actuellement que 700 000 à prendre ce type de traitement contre les symptômes liés à la ménopause.

Depuis hier, ces certitudes sont remises en cause par plusieurs études britanniques qui viennent d’être publiées. A cette occasion, les autorités sanitaires du Royaume-Uni ont analysé la littérature scientifique concernant les THS. Il en ressort, d’après les experts du National HealthService (NHS), que les travaux menés précédemment n’avaient apparemment pas été réalisés de façon rigoureuse, et que de nombreux biais venaient en entacher les résultats. Ainsi, on apprend qu’en amont de certaines études, aucun dépistage n’avait été effectué.

En attendant que d’autres études confirment que les THS ne sont pas aussi dangereux qu’on l'imaginait, il est possible que médecins et femmes ménopausées posent un regard différent sur ces traitements si longtemps décriés.

Article écrit le 2012-01-25 par Olivier Frégaville-Arcas - Information hospitalière
Source: AFP Accéder à la source

Mots clés: THS Cancer du sein ménopause


Publicité

En savoir plus