Publicité
Accueil > Fil actus Santé > Santé publique
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2012-01-26
Fil actus Santé

Tags: Cnam -  grossesse -  nouveau-né - 
Sortie précoce de maternité, des experts inquiets - Fil actus Santé
Sortie précoce de maternité, des experts inquiets

Après l’annonce, en décembre, de la Caisse nationale d'Assurance maladie (Cnam) qui envisageait de favoriser d’ici à 2013 le retour rapide à domicile des jeunes mamans venant d’accoucher, deux professeurs de l’Académie de médecine se sont dit inquiets face à la possible généralisation de cette pratique, dans un communiqué rendu public hier dans la soirée.

Publicité

Dans un souci principalement d’économie, l’assurance maladie souhaite réduire au minimum la durée d’hospitalisation des nouvelles mères après un accouchement tout en leur permettant un retour à domicile dans les meilleures conditions possibles avec un suivi médical adéquat.

Dans ce but, depuis 2010, une dizaine de départements testent le Programme de raccompagnement du retour à domicile (Prado). Les premiers retours sur expérience étant plutôt positifs, la Cnam souhaite, avec l’accord du ministère de la Santé, généraliser cette pratique.

Devant l’imminence d’un accord avec les sages-femmes libérales qui devront assurer le bien-être de l’enfant et de la mère, une fois la maternité quittée, Roger Henrion et Paul Vert, deux professeurs membres de l’Académie de médecine, ont souhaité, dans un communiqué, mettre en garde contre ce type de solution.

En effet, ils estiment qu’un retour systématique à domicile avant 3 jours n’est souhaitable ni pour la mère, ni pour le nouveau-né. Ces derniers ont besoin d’une surveillance médicale spécifique dans les jours qui suivent l’accouchement, période délicate durant laquelle chacun s’adapte physiologiquement à l’autre.

C’est pourquoi, avant que Xavier Bertrand, ministre de la Santé donne son aval, et afin d’éviter des risques sanitaires liés à un retour à domicile trop précoces, ils réitèrent les recommandations de l’Académie de médecine à ce sujet. Par ailleurs, ils estiment qu’il est nécessaire avant toute chose d’évaluer avec précision les bénéfices et les risques d’un tel dispositif…

Article écrit le 2012-01-26 par Olivier Frégaville-Arcas - Information hospitalière
Source: Communiqué de presse Académie de médecineAccéder à la source


Publicité

En savoir plus