Publicité
Accueil > Fil actus Santé > Neurologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2012-01-30
Fil actus Santé

Tags: autisme -  diagnostic précoce -  activités cérébrales - 
Autisme : un diagnostic possible dès les premiers mois de vie
 - Fil actus Santé
Autisme : un diagnostic possible dès les premiers mois de vie

Serait-il possible de détecter les premiers signes d’autisme chez des bébés âgés d'à peine 6 à 10 mois ? A priori, l’état actuel des connaissances sur ce trouble du comportement et de nouvelles techniques d’analyses pourraient le permettre. C’est ce que suggère une étude britannique publiée dans la revue Current Biology.

Publicité

Trouble du comportement caractérisé par une inadaptation à l'environnement social et familial, associé à une impossibilité de communiquer, l'autisme toucherait en France plus de 80 000 personnes. D’après les dernières données épidémiologiques, chaque année, cette pathologie voit son incidence augmenter. Les médecins estiment que seule, une prise en charge précoce peut permettre aux enfants atteints d'améliorer leur développement cérébral, et ainsi, d'évoluer vers plus d’autonomie. Devant ce constat, la communauté scientifique tente, à l’aide de tests psychomoteurs et autres techniques d’imagerie cérébrale, d’améliorer les méthodes de diagnostic.

En étudiant certaines activités cérébrales spécifiques, Mark Johnson et ses collègues du Birkbeck College de l'Université de Londres auraient réussi à mettre au point une technique de détection précoce de l’autisme.
En partant du principe que les autistes ont du mal à regarder les gens dans les yeux, les chercheurs ont mesuré l’activité cérébrale de 104 bébés à qui on a présenté des visages. La moitié des jeunes enfants participant à l’étude était considérée à risque, car l’un ou plusieurs de leurs frères et sœurs étaient touchés par ce trouble.
Les premiers résultats ont certes permis de mettre en évidence des ondes cérébrales différentes chez les enfants à faible risque d’autisme et n’ayant pas développé le syndrome par la suite. Chez les autres bébés, les informations recueillies par les chercheurs restent moins facilement exploitables. Par ailleurs, certains enfants ayant été diagnostiqués autistes par la méthode de Mark Johnson, n’ont montré, par la suite, aucun signe du trouble comportemental.
Si l’étude britannique permet de montrer que les premiers signes de l’autisme apparaissent très tôt dans la vie, d’autres travaux doivent être conduits pour affiner une méthode de diagnostic précoce….

Article écrit le 2012-01-30 par Olivier Frégaville-Arcas-Information hospitalière
Source: NewswiseAccéder à la source


Publicité

En savoir plus