Publicité
Accueil > Fil actus Santé > Neurologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2012-02-01
Fil actus Santé

Tags: diabète -  caféine -  insuline -  maladie d'Alzheimer - 
Un bon café décaféiné pour préserver sa mémoire ?  - Fil actus Santé
Un bon café décaféiné pour préserver sa mémoire ?

D’après des chercheurs américains qui publient leurs travaux dans la revue Nutritional Neuroscience, boire du café décaféiné permettrait de préserver sa mémoire tout en améliorant le métabolisme énergétique de notre cerveau en cas de diabète de type 2.

Publicité

Maladie du métabolisme, le diabète se définit par un excès de sucre dans le sang. En temps normal, l’insuline, hormone produite par le pancréas, permet de réguler le taux de glycémie à chaque apport de sucre dans l’organisme. Quand la machine s’emballe et que le pancréas n’arrive plus à produire suffisamment d’insuline, c’est à dire quand le patient devient diabétique, ce dernier, pour compenser, est obligé de s’en injecter par voie intraveineuse. Il existe deux formes de diabète : l’insulino-dépendant dit "de type 1", qui est une maladie auto-immune, et le non insulino-dépendant dit "de type 2" qui touche le plus souvent les personnes en surpoids ou obèses. Véritable épidémie des temps modernes, le diabète toucherait actuellement plus de 3,5 millions de personnes.
Giulio Maria Pasinetti et ses collègues de l'École de Médecine de Mont Sinaï ont travaillé sur la mise en place d’une supplémentation alimentaire qui permettrait de ralentir, tout du moins l’évolution de la maladie. Pour cela, ils ont administré durant 5 mois à des souris, génétiquement modifiées pour développer à terme un diabète de type 2, des compléments alimentaires contenant du café décaféiné. Afin de vérifier l’impact de cette stratégie, les chercheurs ont étudié l’évolution de l’activité cérébrale tout au long de l’expérience. En effet, les dysfonctionnements cérébraux liés au diabète sont des facteurs de risques des démences et d’autres maladies neurodégénératives telle que la maladie d’Alzheimer.
Les premiers résultats ont montré que les préparations décaféinées de café permettent de réduire le déclin cognitif lié au développement du diabète, notamment en augmentant la résistance de l’insuline. Si les chercheurs tiennent à rappeler que la prise de café peut être à l’origine de troubles cardio-vasculaires, ils estiment que leurs travaux ouvrent la voie à de nouvelles pistes thérapeutiques en vue de prévenir le diabète et ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2012-02-01 par Olivier Frégaville-Arcas - Information hospitalière
Source: EurekalertAccéder à la source


Publicité

En savoir plus