Publicité
Accueil > Actualité médicale > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2012-02-07
Actualité médicale

Tags: Cancer de l'ovaire -  dépistage - 
Cancer de l’ovaire : le dépistage serait inutile …. - Actualité médicale
Cancer de l’ovaire : le dépistage serait inutile ….

La nouvelle fait grand bruit. D’après les premiers résultats d’un essai clinique mené aux États-Unis, le dépistage systématique du cancer de l’ovaire ne servirait pas à améliorer le pronostic vital mais serait, dans certains cas, source de complications. C’est ce que révèle une étude qui vient de paraître dans le Journal of the American Medical Association.

Publicité

Bien qu’en nombre, le cancer de l’ovaire est le cinquième cancer féminin, c’est proportionnellement l’un des plus meurtriers. Si chaque année, en France, un peu plus de 4 000 nouveaux cas sont diagnostiqués, presque autant de femmes (3 500) en succombent. Une des principales raisons de ce pronostic vital faible est le fait que la durée de survie à un tel cancer est directement liée au stade auquel il est dépisté, et le plus souvent, estiment les experts, il est diagnostiqué tardivement.


Devant un tel constat, Saundra Buys et ses collègues du Huntsman Cancer Institute à Salt Lake City, avec le soutien des National Institutes of Health (NIH), ont lancé, il y a plus de douze ans, une vaste essai clinique sur plus 78 000 femmes âgées de 55 à 74 ans, sans antécédents particuliers.

Afin de connaître l’impact du dépistage sur la survie des patientes, les participantes ont été réparties en deux groupes : le premier regroupait les femmes n’ayant subi aucun examen, et le second, celles qui avaient été régulièrement soumises à un dépistage classique (échographie transvaginale et dosage du marqueur tumoral : CA 125).

Les conclusions reprises dans l’édition hebdomadaire de la revue indépendante Prescrire sont sans appel. Il n’y a pas de différence significative entre les deux groupes, si l’on compare les taux de mortalité, suite à un cancer de l’ovaire. La principale raison est que dans 77 % des cas, les cancers étaient diagnostiqués trop tardivement. Le dépistage systématique n’a donc aucun impact sur le pronostic vital des patientes.

Plus inquiétant, les chercheurs ont constaté que dans le groupe des femmes se faisant dépister régulièrement, 10 % d’entre elles ont été diagnostiquées à tort et traitées sans raison. Un tiers d’entre elles ont subi des interventions chirurgicales inutiles qui se sont soldées, dans ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2012-02-07 par Olivier Frégaville-Arcas - Information hospitalière
Source: Eurekalert et Prescire Accéder à la source

Mots clés: Cancer de l'ovaire dépistage


Publicité

En savoir plus