Publicité
Accueil > Fil actus Santé > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2012-02-09
Fil actus Santé

Tags: Cancer -  chimiothérapie -  jeûne - 
Cancer : Chimiothérapie et jeûne, une combinaison gagnante chez la souris  - Fil actus Santé
Cancer : Chimiothérapie et jeûne, une combinaison gagnante chez la souris

Et si de courtes périodes de jeûne avaient le pouvoir de lutter efficacement contre certains cancers ? C’est en tout cas la thèse que des chercheurs américains ont décidé d’étudier. Dans un article qui vient de paraître dans la revue, Science Tanslational Medicine, non seulement ils montrent que chez la souris cette recette thérapeutique est aussi efficace que certaines chimiothérapies, mais aussi que les deux méthodes, quand elles sont associées, permettent de prolonger de façon significatives la vie des rongeurs qui ont développé des tumeurs.

Publicité

Le jeûne comme thérapie, c’est le credo de Valter Logo et ses collègues de l’Université de Californie. Afin d’étudier les conséquences d’une telle méthode sur la santé, les chercheurs américains ont utilisé des souris génétiquement modifiées dans le but qu’elles développent des cancers typiques de leur espèce mais aussi des tumeurs à partir de cellules humaines. En tout, ils ont étudié huit cancers différents.
Dans un premier temps, une partie des souris a été traitée par chimiothérapie, tandis que l’autre a été soumise à des périodes de jeûne. Au final, les chercheurs ont montré que, dans le cas de cinq des huit cancers (cancer du sein, mélanome, tumeur du cerveau, etc. ) testés, les deux méthodes thérapeutiques ont donné des résultats similaires. Ainsi, chez les animaux, réduire la quantité de nourriture sur de cours laps de temps permet de combattre certaines tumeurs. D’après les chercheurs, cela permet de ralentir la croissance et la propagation du cancer.
Dans un second temps, l’équipe de Valter Logo ont combiné les deux thérapies : multiples périodes de jeûne et chimiothérapie. Ils ont ainsi constaté que leur méthode permettait de guérir 20 % des souris atteintes d’un cancer agressif et 40 % de celles touchées par une forme plus modérée de tumeurs. A contrario, aucun des rongeurs traités uniquement avec de la chimiothérapie n’a survécu.
Plutôt encourageants, ces résultats sont à prendre avec des pincettes, car il est difficile de les transposer à l’homme. Toutefois, d’autres études ont montré récemment, qu’une courte période de jeûne après une chimiothérapie, permettait aux malades de mieux supporter les effets secondaires engendrés par l’agressivité du traitement. Si les chercheurs américains espèrent un jour transposer leur essai chez l’homme, ils savent que c’est un travail de longue haleine… qui pourrait prendre des années… affaire à suivre...

...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2012-02-09 par Olivier Frégaville-Arcas - Information hospitalière
Source: NewswiseAccéder à la source


Publicité

En savoir plus