Publicité
Accueil > Fil actus Santé > Santé publique
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2012-02-09
Fil actus Santé

Tags: Médiator® -  antidiabétique -  Servier -  Afssaps - 
Médiator® : 1 300 morts potentiellement imputables à l’antidiabétique - Fil actus Santé
Médiator® : 1 300 morts potentiellement imputables à l’antidiabétique

D’après les résultats d’une étude épidémiologique française, l’antidiabétique des laboratoires Servier pourrait être responsable d’au moins 1 300 morts et serait à l’origine d’un peu plus de 3 100 hospitalisations. Ces résultats confirment le bilan avancé fin 2010 par les spécialistes, quand le scandale avait éclaté.

Publicité

Depuis des mois, le Médiator® alimente les colonnes de nos journaux. L’impact du scandale sanitaire de cet antidiabétique commercialisé et fabriqué par le groupe pharmaceutique français Servier est tel que la plupart des instances concernés (HAS, Afssaps, etc.) ont vacillé et que le Gouvernement a dû réformer les lois encadrant les médicaments.
Si les experts ont bien estimé qu’il y avait bien un lien entre la prise de l’antidiabiétique et le développement de maladies cardiaques, telles que les valvulopathies, il était jusqu’à présent difficile de chiffrer les conséquences réelles du médiator® sur les personnes sous traitement.
C’est dans le but de déterminer exactement le nombre de victimes de l’antidiabétique, que Mahmoud Zureik, directeur de recherche de l'Inserm et Agnès Fournier, épidémiologiste ont étudié de près les dossiers médicaux des patients concernés par la prise de ce médicament. Pour rappel, de 1976, date de sa mise sur le marché à son retrait en 2010, plus de 145 millions de boîtes de Mediator® se sont vendues en France. Autant dire que le travail des deux chercheurs fut "titanesque".
Dans l’article qu’ils viennent de publier dans la revue spécialisée Pharmacoepidemiology & Drug Safety, Mahmoud Zureik et Agnès Fournier n’ont pris en compte que les personnes ayant subi des atteintes des valves cardiaques ou valvulopathies à l'origine d'hospitalisations, d'opérations et de décès.
Dans les conclusions de leur étude, les deux chercheurs estiment que le Médiator®, trop souvent utilisé comme coupe-faim pour maigrir, serait à l’origine de plus de 3 100 hospitalisations et d’au moins 1 300 morts entre 1976 et 2009.
Conforme aux données préliminaires évoquées dés 2010, cette nouvelle étude est un nouveau pavé dans la mare des laboratoires Servier, dont le premier procès pour « tromperie aggravée » devrait se tenir devant le tribunal de Nanterre de mai à juillet prochain…

Article écrit le 2012-02-09 par Olivier Frégaville-Arcas - Information hospitalière
Source: AFPAccéder à la source


Publicité

En savoir plus