Publicité
Accueil > Fil actus Santé > Revue de presse santé
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2012-02-13
Fil actus Santé

Tags: cochlée -  cellules souches - 
Surdité infantile : les cellules souches à la rescousse - Fil actus Santé
Surdité infantile : les cellules souches à la rescousse

Dans la lutte contre la surdité congénitale des nourrissons, toutes les techniques sont bonnes. C’est dans ce contexte que des médecins américains ont mis en place un essai clinique utilisant les cellules souches du sang du cordon ombilical. L’objectif est de traiter, voire d’inverser ce type de pathologie. Après l’accord de la L'agence américaine des médicaments (FDA) en janvier, les premiers patients viennent d’être enrôlés…et les premiers résultats divulgués.

Publicité

D’après les dernières estimations, la surdité d’origine génétique touche entre un et trois enfants sur mille. Les causes en sont multiples : infections virales ou parasitaires au cours de la grossesse, mutation génétique, ou syndrome malformatif.
Sami Fakhri et ses collègues de l'Université du Texas se sont intéressés à la surdité de perception congénitale qui se caractérise par la lésion de certains organes sensoriels tels que le nerf cochléaire ou l’oreille interne. Cette dernière lésion interfère* dès la naissance ou dans les premiers mois de vie et empêche l’enfant d’acquérir correctement le langage.
Suite à des études encourageantes chez la souris, expériences qui ont montré que la greffe de cellules souches issues du sang du cordon ombilical avait permis la reconstruction de l’oreille interne, les chercheurs ont mis en place un protocole dans le but de lancer un essai clinique chez l’homme. C’est chose faite. L’accord de la FDA en poche, ils ont enrôlé les dix premiers patients âgés de six semaines à 18 mois. Ce premier essai a pour but de vérifier l’innocuité de la technique.
Si un traitement similaire, utilisé pour soigner une autre pathologie de la surdité, a déjà fait ses preuves en permettant une restauration partielle de l'ouïe, les chercheurs texans préfèrent pour l’instant rester prudents et espèrent les premiers résultats dès l’année prochaine.

Article écrit le 2012-02-13 par Olivier Frégaville-Arcas - Information hospitalière
Source: AFPAccéder à la source


Publicité

En savoir plus