Publicité
Accueil > Fil actus Santé > Obstétrique
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2012-02-16
Fil actus Santé

Tags: sexualité -  Préservatif -  contraception -  IVG - 
Contraception : bientôt la gratuité pour les jeunes … - Fil actus Santé
Contraception : bientôt la gratuité pour les jeunes …

Afin de lutter contre l’augmentation des grossesses non désirées chez les jeunes filles, , un rapport de trois experts, remis ce matin entre les mains de Jeannette Bougrab, secrétaire d'État à la jeunesse, préconise l’accès encadré mais entièrement gratuit à la contraception pour les jeunes. Si pour l’instant le Gouvernement n’a pas souhaité s’exprimer réellement sur le sujet, l’idée fait son chemin.

Publicité

Selon l’Insee, en 2009, on comptait sur le territoire français, 10,4 IVG pour 1 000 jeune filles âgées de 15 à 17 ans (soit un peu plus de 12 000 avortements), contre 10,8 en 2007 et 11,2 en 2006. Si depuis 6 ans les chiffres sont en légère baisse, cela reste toujours trop. Pour la secrétaire d’État à la jeunesse, Jeannette Bougrab, on assiste de plus en plus à une banalisation du phénomène et une acceptation de la grossesse à 15 ans. Face à un tel constat, les gynécologues Israël Nisand et Brigitte Letombe et la psychologue Sophie Marinopoulos ont été chargés de faire le point sur la situation et d’apporter, grâce à leurs connaissances du sujet, des solutions.
A l’instar de l'Inspection générale des affaires sociales qui en 2010 avait estimé que l’accès à la contraception était clairement défaillant chez les ados, le rapport estime que les dispositifs mis en œuvre pour expliquer la sexualité aux ados étaient le plus souvent inappliqués ou inappropriés. Par ailleurs, les trois experts soulignent que malheureusement, c’est le « porno » qui malheureusement sert de référence aux jeunes. En effet, près de trois garçons sur quatre et plus d’une fille sur deux ont déjà vu un film X avant 14 ans. Les trois experts préconisent donc, dans leur rapport, intitulé "Et si on parlait de sexe à nos ados ? Pour éviter les grossesses non-prévues chez les jeunes filles", de revoir complètement l’éducation à la sexualité en France, notamment en renforçant la taxation des contenus pornographiques sur le net, mais aussi en mettant en place des centres pour les jeunes, où ces derniers pourront s’exprimer et s’informer anonymement, sans tabou et sans être jugés.
Enfin, Israël Nisand, Brigitte Letombe et Sophie Marinopoulos estiment qu’il est nécessaire de mettre ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2012-02-16 par Olivier Frégaville-Arcas - Information hospitalière
Source: AFPAccéder à la source


Publicité

En savoir plus