Publicité
Accueil > Fil actus Santé >
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2012-02-21
Fil actus Santé

Tags:
Alzheimer : la trisomie 21 à la rescousse - Fil actus Santé
Alzheimer : la trisomie 21 à la rescousse

Des chercheurs britanniques ont réussi à créer un modèle cellulaire humain in vitro présentant les caractéristiques de la maladie d'Alzheimer à partir de cellules souches pluripotentes induites (iPS) et de cellules embryonnaires provenant de patients atteints de trisomie 21. C’est ce que révèle une étude publiée dans la revue Science Translational Medecine.

Publicité

De nombreuses études ont montré que les patients atteints d’une trisomie 21 présentent un risque important de développer de façon particulièrement précoce la maladie d’Alzheimer (parfois dès l’âge de 10 ans). En effet, le gène APP, qui code pour la protéine à l’origine des peptides bétâ-amyloïdes, se trouvant sur le chromosome 21, il existe en trois exemplaires chez ces patients. Par ailleurs, d’autres gènes impliqués dans la maladie d’Alzheimer pourraient aussi être présents sur ce même chromosome.
En partant de ce constat, Frederik Livesey et ses collègues de l’Université de Cambridge (Royaume-Uni) ont essayé de mettre au point un modèle cellulaire recréant, dans des conditions proches de la réalité, les principales caractéristiques de la maladie d’Alzheimer. Les modèles animaux ne permettant pas de reproduire entièrement la complexité de cette maladie neurodégénérative.
Les chercheurs ont donc décidé de prélever des cellules iPS (obtenues à partir de cellules cutanées prélevées sur les patients) et des cellules souches embryonnaires issues de patients trisomiques 21. Puis, ils les ont placées dans un milieu de culture permettant qu’elles se différencient en neurones corticaux.
Très vite, les chercheurs britanniques ont constaté que ces derniers avaient des caractéristiques similaires à celles observées chez les patients Alzheimer (formation d’agrégats amyloïdes et production de protéines tau phosphorylées). D’après les travaux publiés dans la revue Science Translational Medecine, le modèle cellulaire ainsi créé devrait permettre aux chercheurs de mieux comprendre la maladie, de suivre sa progression en temps réel, ainsi que tester à terme des candidats médicaments. Les chercheurs espèrent ainsi comprendre de quelles façons sont réellement imbriquées les deux lésions caractéristiques de la maladie d’Alzheimer (peptides bétâ-amyloïdes et protéine tau). Le sujet faisant toujours débat au sein de la communauté scientifique….

Article écrit le 2012-02-21 par Olivier Frégaville-Arcas - Information hospitalière
Source: NewswiseAccéder à la source


Publicité

En savoir plus

(Crédit photo : schéma d'un neurone © LadyofHats ; Berrucomons, via Wikimedia Commons)





: Sur le même thème...