Publicité
Accueil > Fil actus Santé > Neurologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2012-02-21
Fil actus Santé

Tags: Maladie Parkinson -  cellules souches - 
Parkinson : les bénéfices de la thérapie par cellules souches - Fil actus Santé
Parkinson : les bénéfices de la thérapie par cellules souches

En implantant des cellules souches humaines dans le cerveau de singes souffrant de la maladie de Parkinson, des chercheurs japonais ont réussi à bloquer la progression de la maladie et à en réduire les symptômes. Ces travaux permettent d’envisager, à terme, d'améliorer considérablement la qualité de vie des patients atteints par cette affection particulièrement handicapante.

Publicité

Seconde maladie neurodégénérative la plus fréquente après la maladie d’Alzheimer, la maladie de Parkinson se manifeste à partir les 50 ans par un tremblement de repos, des troubles du tonus et une akinésie. Elle se caractérise par une perte progressive des neurones dopaminergiques et une accumulation de corps de Lewy. Si son origine reste assez floue (facteurs environnementaux et génétiques), Parkinson est une maladie chronique, évolutive, et à ce jour, toujours incurable. En France, près de 100 000 personnes sont touchées par cette affection et près de 8 000 nouveaux cas sont diagnostiqués par an.
Jun Takahashi et ses collègues de l'Université de Kyoto ont mis en place un essai clinique qui consistait à injecter directement des cellules souches humaines (dont 35% d’origine neurologique) dans le cerveau de quatre singes dont les membres bougeaient spasmodiquement (un des symptômes les plus courant de la maladie de Parkinson), et qui avaient du mal à contrôler leur corps.
Six mois après l’implantation, les premiers résultats étaient concluants. En effet, tous étaient de nouveau capables de marcher, et après analyse, les chercheurs ont constaté qu’environ 10 % cellules souches transplantées, d'origine neurologique, étaient toujours présentes dans le cerveau des singes.
Forts de ce premier succès, les scientifiques japonais espèrent pouvoir mener les premiers essais cliniques chez l’homme, d’ici à 2015… Affaire à suivre…

Article écrit le 2012-02-21 par Olivier Frégaville-Arcas - Information hospitalière
Source: NewswiseAccéder à la source


Publicité

En savoir plus