Publicité
Accueil > Fil actus Santé > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2012-03-01
Fil actus Santé

Tags: Cancer -  démographie - 
Cancer : recul de la mortalité attendu en 2012 en France et en Europe - Fil actus Santé
Cancer : recul de la mortalité attendu en 2012 en France et en Europe

Sur le front de la lutte contre le cancer, les nouvelles sont plutôt encourageantes. Dans une étude qui vient de paraître dans les Annals of Oncology, des chercheurs italiens et suisses ont calculé qu’en 2012, si le nombre de morts du cancer devrait logiquement augmenter pour des raisons purement démographiques, la proportion de décès devrait quant à elle diminuer pour l’ensemble des cancers, sauf pour celui du pancréas et des poumons dans les pays de l’Union européenne, et notamment en France.

Publicité

En utilisant un modèle de prévisions statistiques, Fabio Levi, chef de l'unité d'épidémiologie à l'Institut universitaire de médecine sociale et préventive de Lausanne, et ses collègues du Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV) de Lausanne ont estimé qu’au cour de l’année 2012, 1,3 million d’européens succomberont des suites d’un cancer, soit par rapport à 2011, un recul de 10% pour les hommes et 7% pour les femmes.

En regardant de plus près les travaux des chercheurs suisses et italiens, le taux de décès devrait baisser pour tous les types de cancer chez l’homme, tandis que chez les femmes, si la tendance devrait être la même, une légère progression devrait être observée concernant le cancer des poumons. Cette hausse est due en grande partie au fait que les femmes fument plus qu’avant et donc sont plus exposées au tabac, principal facteur de risque de cette tumeur. Quant au taux de mortalité lié au cancer du pancréas, il devrait rester constant, cette tumeur n’ayant malheureusement pas bénéficié récemment d’innovations thérapeutiques majeures.

Par ailleurs, l’étude montre que le taux de mortalité des femmes jeunes souffrant d'un cancer du sein devrait baisser de 17% dans l’ensemble des pays européens, sauf en Pologne. Cette tendance ne serait pas due à une augmentation des dépistages par mammographie, mais bien à des traitements plus ciblés et plus performants.

D’après l’équipe de Fabio Levi, en France, 161 000 personnes devraient décéder des suites d’un cancer en 2012, le cancer du poumon étant le plus meurtrier avec près de 32 000 cas. Les hommes français seront plus touchés que les femmes, avec respectivement 95 000 et 66 000 décès.

Article écrit le 2012-03-01 par Olivier Frégaville-Arcas - Information hospitalière
Source: AFPAccéder à la source


Publicité

En savoir plus