Publicité
Accueil > Actualité médicale > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2012-03-02
Actualité médicale

Tags: cancer coloréctal -  dépistage - 
Cancer colorectal : un nouveau test immunologique pour 2013 - Actualité médicale
Cancer colorectal : un nouveau test immunologique pour 2013

Mars, mois bleu pour la deuxième année consécutive, est dédié en France à la mobilisation contre le cancer colorectal, à l’initiative de l’Institut national du cancer (INCa). Inscrite dans le plan cancer 2009/2013, cette initiative est l’occasion de sensibiliser le grand public sur le troisième cancer le plus fréquent et d’annoncer l’arrivée en 2013 d’un test de dépistage plus fiable et plus facile d’emploi.

Publicité

Fréquent dans les pays occidentaux, le cancer colorectal est une tumeur siégeant dans la région du côlon et du rectum qui se caractérise par une prolifération anormale de cellules au niveau du gros intestin. Prédominant chez l’homme, il touche, chaque année en France, 40 500 nouvelles personnes et fait 17 500 victimes. Bien que mal connu du grand public, la meilleure arme contre cette maladie reste le diagnostic précoce.
Fort est de constater, que le dépistage ne décolle pas en France. C’est pour cette raison que l’année dernière, Nora Berra, Secrétaire d’État à la Santé, en collaboration avec l’INCa, avait lancé l’opération « Mars Bleu ». Un an après l’opération, le premier bilan reste contrasté. En effet, en 2011, seul un tiers de la population ciblée, c’est à dire les personnes âgées de 50 à 74 ans, ont subi un test de dépistage.
Les pouvoirs publics espèrent, que l’arrivée d’un nouveau test « booste » le dépistage. Plus fiable et plus facilement manipulable, le test dit « immunologique », permet de détecter deux à quatre fois plus d’adénomes. Si le principe est le même, la détection de sang dans les selles, contrairement au test Hemoccult en vigueur actuellement, le nouveau test ne nécessite qu’un seul prélèvement et non trois.
Les spécialistes estiment qu’en augmentant les dépistages précoces, il serait possible de réduire considérablement les risques de mortalité.
Si vous avez entre 50 et 74 ans, n’hésitez pas à vous faire dépister…

Article écrit le 2012-03-02 par Olivier Frégaville-Arcas - Information hospitalière
Source: AFP Accéder à la source

Mots clés: cancer coloréctal dépistage


Publicité

En savoir plus

(crédit photo : coupe histologie d'un cancer colorectal © Wikimédia)