Publicité
Accueil > Revue de presse > Maladies infectieuses
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité
2012-03-07
Revue de presse

Tags: VIH/sida -  trithérapie -  hépatite C - 
Les données d'une étude de phase 2 évaluant un traitement d'association à base d'INCIVEK® ont montré que 74 % des personnes infectées à la fois par l'hépatite C et le VIH présentaient ... - Revue de presse
Les données d'une étude de phase 2 évaluant un traitement d'association à base d'INCIVEK® ont montré que 74 % des personnes infectées à la fois par l'hépatite C et le VIH présentaient ...

Les données d'une étude de phase 2 évaluant un traitement d'association à base d'INCIVEK® ont montré que 74 % des personnes infectées à la fois par l'hépatite C et le VIH présentaient des niveaux indétectables du virus de l'hépatite C douze semaines après la fin du traitement (RVS12).

Publicité

Vertex Pharmaceuticals Incorporated a annoncé aujourd'hui les résultats provisoires d'une étude de phase 2 en cours visant à évaluer l'innocuité et la tolérabilité des comprimés d'INCIVEK® (télaprévir) en association avec du péginterféron et de la ribavirine chez des patients infectés à la fois par le virus de l'hépatite C de génotype 1 et par le virus d'immunodéficience humaine (VIH). Les données indiquent que 74 pour cent des patients (28 sur 38) traités par trithérapie INCIVEK (in-SI-vec) présentaient des niveaux indétectables du virus de l'hépatite C (ARN du VHC) 12 semaines après la fin de tout traitement (RVS12), contre 45 pour cent des patients (10 sur 22) traités par péginterféron et ribavirine seuls. INCIVEK était bien toléré en association avec les régimes de traitement anti-VIH courants à base d'Atripla® et de Reyataz®. Les modifications du nombre de cellules CD4 étaient similaires parmi les groupes de traitement et aucun échappement virologique VIH n'a été observé dans l'un ou l'autre groupe pendant la durée de l'essai. Les effets indésirables les plus courants dans les branches INCIVEK de l'étude étaient fatigue, prurit (démangeaisons), céphalée, nausée et éruptions cutanées. Aucun cas d'éruptions cutanées graves n'a été signalé qui aurait nécessité une interruption du traitement. Les résultats provisoires de cette étude sont présentés à la Conférence sur les rétrovirus et les infections opportunistes (CROI), qui se tient du 5 au 8 mars 2012 à Seattle.

« L'hépatite C progresse en général plus rapidement, entraîne des complications hépatiques à plus long terme et est plus difficile à traiter chez les personnes séropositives », a déclaré Robert Kauffman, M.D., Ph.D., vice-président directeur et médecin en chef chez Vertex. « Ces nouvelles données sur INCIVEK sont importantes dans notre quête d'un remède de l'hépatite C. Nous procédons actuellement au recrutement de patients coinfectés pour une étude de ...

Page suivante (2 / 7)

Article écrit le 2012-03-07 par Business wire
Source: Communiqué de presse Vertex

Mots clés: VIH/sida trithérapie hépatite C


Publicité

En savoir plus