Publicité
Accueil > Revue de presse > Maladies infectieuses
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité
2012-03-14
Revue de presse

Tags: hépatite C -  essais cliniques -  vecteurs adénoviraux -  Lymphocytes T - 
Okairos annonce le début d'un essai clinique de phase I/II évaluant le tout premier vaccin potentiel contre l'hépatite C - Revue de presse
Okairos annonce le début d'un essai clinique de phase I/II évaluant le tout premier vaccin potentiel contre l'hépatite C

Okairos a annoncé aujourd'hui le début d'un essai clinique de phase I/II évaluant son vaccin contre le virus de l'hépatite C (VHC). Il s'agit du premier essai multicentrique randomisé à double insu, contrôlé par placébo, d'un vaccin visant à prévenir l'infection au VHC. Il représente une étape importante dans la collaboration entre Okairos et le National Institute of Allergy and Infectious Diseases (NIAID), qui fait partie des National Institutes of Health (NIH) des États-Unis. L'essai financé par les NIH sera conduit par les co-chercheurs principaux de Johns Hopkins University et de l'University of California San Francisco (UCSF).

Publicité

L'essai fait suite aux résultats prometteurs de la phase I, récemment publiés dans Science Translational Medicine, qui indiquent que le vaccin présentait un bon profil d'innocuité, était bien toléré et stimulait une forte réponse des lymphocytes T chez les volontaires sains. Cet essai de phase I/II permettra de démontrer l'efficacité potentielle de cette démarche visant à protéger contre l'infection chronique au VHC, la cause principale du cancer du foie.

Le docteur Riccardo Cortese, président-directeur général d'Okairos, a déclaré : « Cette nouvelle reflète de nombreuses années de travail en vue de développer notre plateforme technologique et de prouver son utilité dans les études cliniques initiales sur le VHC et dans d'autres domaines. Nous sommes ravis de participer à cette collaboration productive et espérons lancer d'autres programmes cliniques à partir de notre plateforme dans un proche avenir».

L'essai regroupera 350 sujets et débutera par une analyse de phase I provisoire des données sur l'innocuité et l'immunogénicité au sein d'un sous-groupe. Les principaux critères d'évaluation de l'étude globale mesureront l'incidence de l'infection chronique au VHC, ainsi que l'innocuité et la tolérabilité du vaccin.

Le docteur Alfredo Nicosia, directeur scientifique d'Okairos, a expliqué : « Historiquement, la recherche sur les vaccins est principalement centrée sur la stimulation de réponses anticorps. Nous avons réussi à stimuler de solides réponses des lymphocytes T et utiliserons cette technologie pour combattre d'importantes maladies telles que le VHC, le virus respiratoire syncytial (VRS) et la grippe ».

À propos du virus de l'hépatite C (VHC)

Trois pour cent de la population mondiale sont porteurs du VHC, qui affecte les cellules hépatiques et est la cause principale des greffes de foie aux États-Unis. Près de 170 millions de personnes souffrent d'une forme chronique de la maladie, qui peut entraîner cirrhose, insuffisance hépatique, carcinome hépatocellulaire et à terme, la mort. Aux États-Unis ...

Page suivante (2 / 3)

Article écrit le 2012-03-14 par Business wire
Source: Communiqué de presse Okairos


Publicité

En savoir plus

Pour de plus amples informations, rendez-vous sur le site www.okairos.com