Publicité
Accueil > Vie professionnelle > Revue de presse santé
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2012-03-17
Vie professionnelle

Tags: Dossier médical personnalisé - 
Des nouvelles du dossier médical personnalisé (DMP) - Vie professionnelle
Des nouvelles du dossier médical personnalisé (DMP)

Lancé, il y a un peu plus d’un an, le dossier médical personnalisé (DMP) séduit les assurés sociaux, mais problèmes techniques et autres vicissitudes ont largement freiné son expansion. Bien qu'il soit facultatif, un peu plus de 100 000 Français ont franchi le pas et se sont portés volontaires pour ouvrir un dossier virtuel dont le but ultime est une meilleure coordination entre médecine de ville et hôpitaux. Toutefois, on est très loin des 500 000 inscriptions qui étaient attendues pour la fin de l’année 2011.

Publicité

Chaque semaine, ce sont un peu plus de 3 500 français qui adhèrent au principe du dossier médical personnalisé (DMP). C’est le chiffre phare annoncé hier par Jean-Yves Robin, directeur de l’Agence des systèmes d’informations partagées de santé (Asip-Santé), lors de sa conférence annuelle. Si on est assez loin des prévisions faites lors de son lancement, le DMP, après un démarrage chaotique, est en train de prendre petit à petit son envol.
Créé en 2004, annoncé depuis 2005, puis retardé, ce dossier dématérialisé rassemblant les informations médicales relatives à un patient n’est accessible pour les médecins, via Internet, que depuis le début janvier 2011. Des contraintes techniques liées notamment à la mise en place de logiciels compatibles chez les médecins, à des équipements informatiques pas toujours adéquats, ont continué, au cours de l’année dernière, de freiner la mise en place de ce dispositif. Si certains des problèmes ont été réglés, d’autres demeurent. Toutefois, Jean-Yves Robin est confiant en l’avenir du DMP et estime que d’ici à la fin 2012, 200 000 nouvelles inscriptions pourraient être recensées : en 2013, le cap du million de Français ayant opté pour ce nouveau dispositif pourrait être franchi.
Ouvert sur demande du patient auprès de son médecin traitant ou lors d’un séjour à l’hôpital, le DMP a pour objectif de limiter les examens superflus et de permettre une meilleure coordination des soins ville/hôpital. A terme, ce dispositif devrait entraîner de facto une diminution des charges pesant sur l’assurance-maladie et ainsi, réduire en partie le déficit de la sécurité sociale… Sur ce point, les premières données ne permettent pas encore d’évaluer le niveau d’économies qui pourraient être réalisées avec la généralisation du DMP…

Article écrit le 2012-03-17 par Olivier Frégaville-Arcas - information hospitalière
Source: AFPAccéder à la source


Publicité

En savoir plus