Publicité
Accueil > Actualité médicale > Cardiologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2012-03-26
Actualité médicale

Tags: sommeil -  AVC -  Infarctus -  angine de poitrine - 
Un juste sommeil pour un bon cœur - Actualité médicale
Un juste sommeil pour un bon cœur

Si depuis longtemps on sait que la qualité de notre sommeil influence notre humeur et joue un rôle sur l’équilibre de notre organisme, des chercheurs américains viennent de découvrir qu’elle pourrait aussi impacter sur la santé cardiaque. Ainsi pour avoir un bon cœur, être insomniaque ou gros dormeur ne serait pas un avantage, selon une étude dont les premiers résultats viennent d’être présentés lors d’un important forum de cardiologie.

Publicité

Rohit Arora et ses collègues de la faculté de médecine de Chicago ont étudié les dossiers médicaux de 3 019 individus de plus de 45 ans, ayant participé à une vaste enquête nationale sur la nutrition (National Health and Nutrition Examination Survey ou NHANES). Le but de cette étude était d’évaluer différents problèmes de santé touchant la population américaine.

Les premiers résultats de leur analyse ont montré que les personnes insomniaques dormant moins de 6 heures par nuit ont un risque doublé de subir un accident vasculaire cérébral ou un infarctus. Les « accros » des grasses matinées ne sont pas plus épargnés. Ainsi dormir plus de huit heures par nuit doublerait les risques de développer une angine de poitrine. Le sommeil impacte donc directement sur la santé cardiaque.

Si de nombreux effets sur la santé du manque de sommeil (diabète, hyper-activation du système nerveux sympathique, tension artérielle élevée, hausse du rythme cardiaque, etc.) peuvent expliquer à long terme l’apparition de maladie cardiovasculaire, il est plus difficile, d’après les chercheurs de comprendre comment dormir trop longtemps peut avoir des conséquences sur notre système cardiaque. D’autres études seront nécessaires pour mieux comprendre l’ensemble de ces processus. Une chose est sure un sommeil quotidien d’une durée de six à huit heures semble être « idéal » pour éviter toute augmentation des risques de développer une maladie cardiovasculaire sur le long terme.

Article écrit le 2012-03-26 par Olivier Frégaville-Arcas - Information hospitalière
Source: Newswise Accéder à la source

Mots clés: sommeil AVC Infarctus angine de poitrine


Publicité

En savoir plus