Publicité
Accueil > Vie professionnelle > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2012-03-27
Vie professionnelle

Tags: Lymphomes -  anticorps - 
Lymphome : nouveau protocole au CHU de Rennes - Vie professionnelle
Lymphome : nouveau protocole au CHU de Rennes

Dans le cadre d’un essai clinique à l’échelle planétaire, le service d’hématologie du Centre hospitalo-universitaire (CHU) de Rennes sera un des cinq centres anti-cancer dans le monde à pouvoir proposer aux patients atteints d’un lymphome un tout nouveau protocole. Utilisé chez des souris génétiquement modifiées, il avait donné des résultats plus qu’encourageants, publiés en 2008 dans les Proceedings of the National Academy of Sciences.

Publicité

D’après Roch Rouot du CHU de Rennes, un des chercheurs à l’origine de ce protocole et un des premiers hématologues à l’utiliser, les tests effectués sur la souris ont montré des résultats très impressionnants. En effet, quinze jours après avoir administré le traitement, les chercheurs ont pu observer une réduction significative de la tumeur, alors que cette dernière avait doublé chez les rongeurs témoins. Deux mois plus tard, seuls les animaux traités étaient toujours en vie.

Devant de tels résultats, les chercheurs du laboratoire de Stanford aux Etats-Unis, à l’initiative du projet, ont mis en place un protocole en vue d’un essai clinique. Ce dernier sera mené dans quatre centres anti-cancers américains et au CHU de Rennes. Le principe est simple : développer des anticorps qui ciblent les cellules immunitaires de notre organisme afin de les rendre plus fortes et plus agressives envers les cellules cancéreuses.

Financé par les laboratoires Pfizer, l’essai, qui devrait durer un an, devrait inclure ses premiers patients dès les premiers jours du mois d’Avril. En France, douze personnes atteintes de lymphomes devraient participer à cette première phase de test. Le service d’hématologie du CHU de Rennes travaillera en collaboration avec l’équipe de Karin Tarte, directrice de recherche à l’Institut national de la santé et de la recherche médicale.

Article écrit le 2012-03-27 par Olivier Frégaville-Arcas -Information hospitalière
Source: Inserm -Chu de RennesAccéder à la source


Publicité

En savoir plus