Publicité
Accueil > Fil actus Santé > Endocrinologie
Mon Compte




Publicité

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Librairie


Application

Dernière Parution


Partenaires


Publicité

2012-04-05
Fil actus Santé

Tags: diabète -  insuline -  cellules adipeuses - 
Un gène actif dans les cellules graisseuses, arme naturelle contre le diabète - Fil actus Santé
Un gène actif dans les cellules graisseuses, arme naturelle contre le diabète

Notre organisme aurait-il en lui les armes nécessaires pour lutter naturellement contre le diabète de type 2 ? C’est ce que pensent des chercheurs américains, qui viennent de publier les résultats de leurs travaux dans la revue Nature. Selon eux, les cellules adipeuses auraient la possibilité d’activer un gène capable de transformer le glucose en acide gras et ainsi protéger notre corps contre ce trouble du métabolisme.

Publicité

Le diabète, qui se manifeste par un excès de sucre dans le sang, existe sous deux formes: l’insulino-dépendant dit "de type 1", maladie auto-immune, et le non insulino-dépendant dit "de type 2" qui touche le plus souvent les personnes en surpoids ou obèses. Actuellement, on estime que plus de 3,5 millions de français sont diabétiques, dont 2,9 millions sont atteints d’un diabète de type 2.

Il y a une douzaine d’années, Barbara Kahn de la Harvard Medical School basée à Boston (Etats-Unis) avait montré chez la souris que les cellules graisseuses utilisaient le sucre apporté par l’alimentation afin de réguler le taux de glucose dans le sang. Plusieurs études ont depuis confirmé le rôle clé des cellules adipeuses dans le contrôle de la glycémie et du niveau d’insuline dans l’organisme. Par ailleurs, d’autres travaux ont permis d’établir que l’obésité entraîne une réduction dans le sang du nombre de molécules affectées au transport du sucre vers les cellules graisseuses. Ce qui a pour effet direct de diminuer le glucose utilisable par ces dernières. Le corps devient progressivement résistant à l’insuline et le taux de sucres dans le sang augmente…schéma classique pour développer un diabète de type 2.

Forts de ces premières découvertes, Barbara Kahn et ses collègues du Beth Israel Deaconess Medical Center de Boston ont cherché à comprendre les mécanismes moléculaires à l’origine de ce rôle de régulation joué par les cellules adipeuses. Ils ont ainsi mis au jour l’existence d’un super gène, baptisé CHREBP-bétâ. Lorsque que ce dernier, présent dans les cellules adipeuses, est activé, il transforme le glucose en acide gras. Ce qui entraîne une baisse du taux du sucre dans le sang et ainsi protège l’organisme contre l’apparition d’un diabète de type 2.

Des expériences, menées sur la souris, ainsi que sur des échantillons de tissus ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2012-04-05 par Olivier Frégaville-Arcas - Information hospitalière
Source: EurekalertAccéder à la source


Publicité

En savoir plus