Publicité
Accueil > Actualité médicale > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2012-04-06
Actualité médicale

Tags: cancer -  suicide -  maladies cardiaques - 
Cancer : un diagnostic stressant, facteur de risque de suicide et de crise cardiaque.  - Actualité médicale
Cancer : un diagnostic stressant, facteur de risque de suicide et de crise cardiaque.

D’après une étude suédoise qui vient d’être publiée dans le New England Journal of Medicine, l’annonce d’un diagnostic positif à un cancer engendrerait un stress important, véritable facteur de risque de suicide et de pathologies cardiaques.

Publicité

Fang Fang et ses collègues de l’institut Karolinska, en collaboration avec des chercheurs de l’université de Örebro (Suède) ont suivi 6 millions de suédois dans le but de déterminer l’impact de l’annonce d’un cancer sur leur santé mentale et physique. Durant l’étude, 500 000 participants ont été diagnostiqués porteur d’une tumeur.

Les premiers résultats obtenus par les scientifiques suédois confirment les données d’études antérieures, qui avaient montré que les patients atteints d’un cancer avaient un risque plus élevé de suicide ou de développement d'une maladie cardiovasculaire. Jusqu’à présent, le stress sur le long terme et les traitements, souvent physiquement très difficiles, en étaient considérés comme les principales causes.

Les travaux de Fang Fang montrent une réalité plus alarmante. En effet, si seule une petite proportion des patients se sont suicidés juste après l’annonce du diagnostic, ils seraient 12 fois plus à passer à l’acte durant la première semaine par rapport à des personnes n’étant pas malades, et 6 fois plus à développer des maladies cardiaques. La diminution de ces risques serait inversement proportionnelle au temps passé à accepter la maladie. Le diagnostic serait la cause directe de l'augmentation de suicides et crises cardiaques, et non la souffrance physique ou morale que ce type de maladie engendre.

Par ailleurs, le type de cancer serait aussi une donnée à prendre en compte. Les risques de suicides et de maladies cardiaques seraient d’autant plus importants que la tumeur est difficile à soigner.

Article écrit le 2012-04-06 par Olivier Frégaville-Arcas - Information hospitalière
Source: Eurekalert Accéder à la source

Mots clés: cancer suicide maladies cardiaques


Publicité

En savoir plus