Publicité
Accueil > Actualité médicale >
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2003-05-28
Actualité médicale

Tags:
Les rayons X montrent le mécanisme de la Rivastigmine contre la maladie d'Alzheimer - Actualité médicale
Les rayons X montrent le mécanisme de la Rivastigmine contre la maladie d'Alzheimer

Un groupe de recherche de l'Institut Weizmann a réussi à mieux comprendre l'action d'un médicament récemment autorisé, la Rivastigmine, sur la maladie d'Alzheimer, une maladie qui cause la dégénérescence du cerveau en provoquant la perte de la mémoire chez 10% des personnes âgées.

Publicité

Un groupe de recherche de l'Institut Weizmann a réussi à mieux comprendre l'action d'un médicament récemment autorisé, la Rivastigmine, sur la maladie d'Alzheimer, une maladie qui cause la dégénérescence du cerveau en provoquant la perte de la mémoire chez 10% des personnes âgées. Cette étude a été publiée dans la revue de la société américaine de chimie "Biochemistry".
Selon le Professeur Joel Sussman, du Département de Biologie structurale, les résultats sont surprenants. Ils montrent qu'on peut traiter la maladie d'Alzheimer avec des doses de Rivastigmine beaucoup plus faibles, ce qui permet de réduire les effets secondaires indésirables.
Ce médicament, vendu sous le nom d'ExelonTM, contribue à ralentir la perte de mémoire. Le mécanisme de son action au niveau moléculaire n'avait pas été étudié jusqu'à cette nouvelle recherche, effectuée par le Professeur Sussman, le Professeur Israel Silman, du Département de Neurobiologie, et la doctorante Pazit Bar-On.
La maladie d'Alzheimer se manifeste, entre autres, par la détérioration des cellules nerveuses libérant une substance appelée Acétylcholine, dont le rôle est de transmettre les messages entre les cellules du cerveau. Le déficit en Acétylcholine chez les malades est aggravé par l'action d'une enzyme, l'Acétylcholinestérase (AChE), qui décompose rapidement l'Acétylcholine. Les médicaments tels la Rivastigmine ont pour but d'inhiber L'AChE pendant un temps suffisamment long pour que le taux d'Acétylcholine puisse se relever.
Le professeur Silman explique : "Nous voulions voir combien de temps il fallait aux AChE pour revenir à leur taux normal, ou pour être réactivées, après avoir été inhibées par le médicament." En testant la Rivastigmine sur différents types d'AChE (extraits de la torpille noire, de la mouche des fruits ou de l'Homme), le groupe a été surpris de trouver que l'inhibition était presque irréversible, avec une réactivation minime sur une période de plusieurs jours.
Pour expliquer cela au ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2003-05-28 par auteur
Source: Weizmann Institute of Science, 04/2003 Cette information est un extrait du BE Israël numéro 12 du 28/05/2003 rédigé par l'Ambassade de France en Israël. Les Bulletins Electroniques (BE) sont un service ADIT et sont accessibles gratuitement sur www.bulletins-electroniques.com Accéder à la source


Publicité

En savoir plus




: Sur le même thème...