Publicité
Accueil > Actualité médicale > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2012-04-20
Actualité médicale

Tags: cancer de la tête et du cou -  cancer des poumons - 
Un nez artificiel, détecteur de cancer  - Actualité médicale
Un nez artificiel, détecteur de cancer

Et s'il était possible de repérer dans notre haleine des marqueurs chimiques de certains cancers ? L’idée n’est pas nouvelle. De nombreux chercheurs ont déjà tenté de mettre au point des systèmes capables de les repérer. Dans un article qui vient d’être publié dans le British Journal of Cancer, des chercheurs israéliens annoncent avoir développé un « nez artificiel », véritable capteur capable de détecter précocement certains cancers grâce à leur signature chimique…

Publicité

Hossaim Haick et ses collègues de l’Institut technologique israélien, Technion, ont mis au point un prototype de « nez artificiel » capable d’analyser la composition de notre haleine, à la recherche de marqueurs chimiques bien précis. En quelques minutes, le système permettrait de diagnostiquer précocement la présence d’un cancer de la tête et du cou, ou des poumons. Afin de vérifier l’efficacité de leur machine, les chercheurs l’ont testée sur 80 volontaires.
Les premiers résultats confirmeraient l’efficacité de ce « nez articiel ». En effet, le système a permis de détecter les 22 participants atteints d’un cancer de la tête et du cou, et les 24 qui avaient développé un cancer des poumons. Si ce capteur de nouvelle génération n’a montré aucune défaillance, les chercheurs estiment qu’une étude de plus grande ampleur sera nécessaire pour valider la fiabilité du concept. Avant de passer de l’état de prototype à celui de véritable test de diagnostic utilisable par les médecins, il faudra de nombreuses années…

Article écrit le 2012-04-20 par Olivier Frégaville-Arcas - Information hospitalière
Source: Newswise Accéder à la source


Publicité

En savoir plus