Publicité
Accueil > Actualité médicale > bioéthique
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2012-04-23
Actualité médicale

Tags: cellules souches -  greffe - 
Sang de cordon : le CCNE  recommande le         développement des bio-banques  - Actualité médicale
Sang de cordon : le CCNE recommande le développement des bio-banques

Dans un avis rendu public en fin de semaine dernière, le Comité consultatif national d'éthique (CCNE) recommande que soit favorisé, sur le territoire français, le développement de banques « familialeset solidaires » pour que soitconservées, à des fins thérapeutiques, des cellules souchesprovenant du sang decordon ombilical. Toutefois, celles-cin’auront qu'une seule vocation : soigner certaines maladieshéréditaires au seind’une même famille. Par ailleurs, il maintient sonopposition à la création debio-banques privées.

Publicité

En décidant d’autoriser et de favoriser le développement de bio-banques « familiales et solidaires », le CCNE espère ainsi aider de nombreux patients atteints de maladies héréditaires graves. Le président du comité, Alain Grimfeld, se réjouit de cette décision qui permet de « transformer un déchet de soins en organe noble, dès maintenant, et pour l'avenir. »
Dorénavant, il sera donc possible de stocker les cellules-souches hématopoïétiques provenant du sang de cordon. Ces dernières sont à l’origine de la moelle osseuse et de toutes les cellules sanguines : on pourra alors greffer à des patients atteints par une leucémie, des cellules-souches de cordon, ce qui devrait avoir pour première conséquence de pallier notamment le manque de donneurs de moelle dans le monde. Actuellement, on estime qu’il faudrait plus de 2 millions d’unités desang de cordon pour pouvoir soigner les malades en attente de greffe dansle monde, alors qu’il n'y en a que 600 000.
Toutefois, le comité précise que le sang de cordon récolté pour alimenter ces bio-banques, devra en priorité permettre de soigner des membres d’une même famille (frère et sœur) atteints d’une maladie du sang héréditaire, telles la drépanocytose ou la thalassémie. Si aucune utilisation familiale n’est envisagée, alors, et seulement dans ce cas, les cellules souches stockées pourront être utilisées dans un cadre plus général afin de soigner un patient compatible, dans le cadre très précis d’un réseau d'échange international.
Par ailleurs, le CCNE estime que ces banques devront être des établissements à but non-lucratif…

Article écrit le 2012-04-23 par Olivier Frégaville-Arcas - Information hospitalière
Source: AFP Accéder à la source

Mots clés: cellules souches greffe


Publicité

En savoir plus