Publicité
Accueil > Fil actus Santé > Neurologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2012-04-26
Fil actus Santé

Tags: autisme -  Syndrome de l'X fragile - 
Autisme : un nouveau traitement efficace … chez la souris - Fil actus Santé
Autisme : un nouveau traitement efficace … chez la souris

D’après une étude parue dans la revue Science Translational Medicine, des chercheurs américains auraient réussi, à l’aide d’une molécule développée par le groupe pharmaceutique américain Pfizer, à réduire deux des trois grands troubles de l'autisme chez la souris. Ces travaux ouvrent la voie à de nouvelles pistes thérapeutiques pour lutter contre ce trouble du comportement.

Publicité

Trouble du comportement caractérisé par une inadaptation à l'environnement social ou familial associé à une impossibilité de communiquer avec le monde extérieur, l’autisme se manifeste dès la petite enfance et persiste à l’âge adulte. Actuellement, on estime qu’il affecte un enfant sur 150. En France, entre 400 000 et 600 000 personnes en seraient atteintes.
La plupart des chercheurs s’accordent sur le fait que de nombreux cas d’autisme sont la conséquence de mutations sur des gènes directement impliqués dans la formation et la maturation des synapses qui relient entre eux les neurones et permettent le transfert de l’information. Des défauts, architecturaux ou biochimiques, au niveau de ces structures, entraînent de facto une mauvaise interprétation de certaines informations. D’après Jacqueline Crawley et Thomas Insel de l'Institut national américain de la santé mentale (NIMH), certains médicaments permettraient de compenser ces troubles, lorsque la structure de la synapse n’est pas atteinte.
En parallèle, les chercheurs américains ont étudié les essais cliniques menés actuellement aux Etats-Unis et qui consistent à observer les effets de la molécule GRN-529, développée par les laboratoires Pfizer, sur des patients souffrant du syndrome de l'X fragile. Ce médicament cible le glutamate, principal neurotransmetteur présent dans le cerveau, et qui joue un rôle majeur dans l’activation des neurones.
D’après les premiers résultats, Jacqueline Crawley et Thomas Insel estiment que cette nouvelle molécule active, au niveau des synapses, un récepteur spécifique du glutamate, et entraîne un ralentissement de l’activité des neurones. En raison de similitudes entre les troubles liés au syndrome de l’X fragile et de l’autisme, les chercheurs ont fait des tests sur des souris atteintes de trouble autistiques. Ils ont pu ainsi constater que le traitement permettait de réduire de façon significative les comportements répétitifs et le manque de socialisation chez ces rongeurs. Ainsi, il serait tout ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2012-04-26 par Olivier Frégaville-Arcas - Information hospitalière
Source: NewswiseAccéder à la source


Publicité

En savoir plus