Publicité
Accueil > Fil actus Santé > Endocrinologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2012-05-10
Fil actus Santé

Tags: diabète - 
Diabète : lancement d’une vaste étude génétique - Fil actus Santé
Diabète : lancement d’une vaste étude génétique

Afin de mieux définir les facteurs de prédisposition du diabète et de mettre en place des actions de prévention mieux ciblées, des chercheurs français du Centre d’études et de recherche pour l’intensification du traitement du diabète (CERIDT) ont lancé hier une vaste étude portant sur l’étude de 500 familles volontaires dont certains membres sont diabétiques. Baptisé « Descendance », le projet a pour but de décrypter les profils génétiques de tous les participants et de les comparer.

Publicité

Véritable enjeu de santé publique, le diabète est devenu depuis plus de deux ans la première affection de longue durée (ALD), dépassant dans notre pays le cancer. Ce trouble du métabolisme se manifeste par un excès de sucre dans le sang, dû à une résistance des cellules à l’action de l’insuline, hormone produite par le pancréas, qui régule le taux de glycémie à chaque apport de sucre dans l’organisme. Quand le pancréas est trop sollicité, il n’arrive plus à produire d’insuline : le patient est donc obligé de s’en injecter par voie intraveineuse. Il existe deux formes de diabète : l’insulino-dépendant dit "de type 1", maladie auto-immune, et le non insulino-dépendant dit "de type 2" qui touche le plus souvent les personnes en surpoids ou obèses, ce dernier étant souvent appelé diabète gras. Actuellement, on estime que plus de 3,5 millions de français sont diabétiques, dont 2,9 millions sont atteints d’un diabète de type 2.
Afin d’enrayer la maladie, les chercheurs du CERIDT, sous la houlette de son président Guillaume Charpentier, estiment que la prévention est la meilleure arme, qu’il faut perfectionner. Pour cela, ils ont décidé de lancer le projet « descendance » qui a pour but d’évaluer les risques d’être diabétique pour les générations futures tout en mettant au point des stratégies pour prévenir son développement.
Ce vaste projet est parti du constat que lorsqu’un des parents est diabétique, l’enfant à 30 % de risque de l’être aussi, et si les deux parents sont atteints, le risque est de 60 %. Devant l’importance des facteurs génétiques, les chercheurs espèrent qu’en réparant par ce criblage les personnes affectées d’anomalies génétiques spécifiques, il sera possible de les traiter avant la survenue de la maladie. Dans le cadre de l’étude « Descendance », trois facteurs de transmission seront étudiés par ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2012-05-10 par Olivier Frégaville-Arcas - Information hospitalière
Source: Communiqué de presse CERIDTAccéder à la source


Publicité

En savoir plus