Publicité
Accueil > Fil actus Santé > Revue de presse santé
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2012-05-25
Fil actus Santé

Tags: Antioxydant -  polyphénol -  maladie d'Alzheimer - 
Un composé du vin efficace contre la maladie d’Alzheimer ? - Fil actus Santé
Un composé du vin efficace contre la maladie d’Alzheimer ?

Boire régulièrement un verre de vin rouge serait-il efficace pour enrayer le processus évolutif de la maladie d’Alzheimer ? Si le raccourci semble tentant, ce n’est pas si simple. D’après une étude américaine en cours à l’université de Georgetown, le resvératrol, polyphénol présent dans les raisins rouges, le vin, le chocolat, les tomates ou les arachides, permettrait de protéger notre organisme contre diverses maladies comme le diabète ou certains cancers, mais aussi de lutter contre la perte de mémoire. D’après Le Figaro, c’est pour vérifier cette dernière hypothèse que des chercheurs américains viennent de lancer un essai clinique de phase II.

Publicité

Présent naturellement dans les grains de raisin rouge, le resvératrol, par ses propriétés antioxydantes, donne au vin, lorsqu’il est consommé avec modération, ces qualités bénéfiques pour la santé. De nombreuses études ont d’ailleurs montré l’action de ce polyphénol sur le diabète, l’obésité, et certains cancers.

Si des travaux antérieurs avaient montré qu'une consommation régulière de vin était liée à un risque réduit de développer la maladie d’Alzheimer, aucune étude n’a, pour l’instant, permis de vérifier sur l’homme l’impact du resvératrol. Selon les scientifiques, cet effet protecteur contre la maladie d'Alzheimer pourrait s’expliquer grâce à différents mécanismes. Le resvératrol pourrait notamment, en stimulant ou en inhibant certains gènes, prolonger la vie des cellules nerveuses. Par ailleurs, ce polyphénol est connu pour ses effets anti-inflammatoires et pour être un vasodilatateur. Ce qui pourrait aussi jouer un rôle important dans la lutte contre la perte de mémoire et la survenue de la maladie d’Alzheimer.

Afin de confirmer cette hypothèse, Scott Turner et Brigid Reynolds de l'Université Georgetown ont mis un place un essai clinique de phase II randomisé en double aveugle, incluant des patients atteints de démence légère à modérée. Durant une année, ces derniers seront suivis médicalement. Alors que la moitié des personnes recrutées prendront du resvératrol deux fois par jour à des doses importantes, les autres n’auront droit qu’à un placebo. Dans un premier temps, les chercheurs américains souhaitent vérifier l’innocuité et la tolérance à hautes doses de ce polyphénol sur notre organisme…

Article écrit le 2012-05-25 par Olivier Frégaville-Arcas - Information hospitalière
Source: Le figaroAccéder à la source


Publicité

En savoir plus