Publicité
Accueil > Fil actus Santé > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2012-06-01
Fil actus Santé

Tags: cancer - 
Hausse inquiétante des cas de cancers d’ici à 2030 - Fil actus Santé
Hausse inquiétante des cas de cancers d’ici à 2030

D’après les estimations de chercheurs britanniques, le nombre de cas de cancers dans le monde devrait augmenter de 75 % d’ici à 2030. Si l’on en croit l’étude publiée dans la revue médicale The Lancet Oncology, cette hausse serait supérieure à l’accroissement naturel de la population.

Publicité

Alarmant, c’est bien l’adjectif adéquat. Selon l'étude menée par l’équipe de Freddie Bray, du Centre international de recherche sur le cancer (CIRC/IARC), organisme dépendant de l'OMS et dont le siège est à Lyon, dans les vingt années à venir, le nombre de cas de cancers devrait s'accroître à un rythme particulièrement soutenu. La hausse devrait être supérieure, à l'accroissement naturel de la population. C’est ce que révèle l’étude approfondie des données de Globocan, une base de données du CIRC sur les cas de cancers dans 184 pays.

Alors que le nombre d’habitants sur Terre dépassera les 7 milliards cette année, il devrait atteindre les 8,3 milliards à la fin 2030. D’après leurs travaux, les chercheurs estiment que le nombre de personnes atteintes par un cancer passerait de 12,7 millions en 2008 à 20,3 millions à l’horizon 2030, et que le nombre de décès liés aux suites d’une tumeur passerait de 7,6 millions en 2006 à 13,2 millions dans vingt ans. Ces chiffres, particulièrement inquiétants, marquent aussi un fossé entre les pays du Sud et les pays du Nord. En effet, dans les pays pauvres, le nombre de cas devrait bondir de près de 93 %.

Par ailleurs, les chercheurs basés à Lyon ont estimé que les plus fortes hausses de cas cancers toucheraient surtout le colon, les seins, les poumons, et la prostate. Toutefois, tout n’est pas si noir : le nombre de cancers de l'estomac, du foie, et du col de l'utérus devrait diminuer, comme la plupart des tumeurs qui sont dues à des infections…

Article écrit le 2012-06-01 par Olivier Frégaville-Arcas - Information hospitalière
Source: AFPAccéder à la source


Publicité

En savoir plus