Publicité
Accueil > Revue de presse > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité
2012-06-04
Revue de presse

Tags: lymphome folliculaire -  lymphome non-hodgkinien - 
Résultats d'une étude randomisée de REVLIMID® (Lénalidomide) et Rituximab (R2) chez des patients atteints de lymphome folliculaire récurrent présentés à l'ASCO  - Revue de presse
Résultats d'une étude randomisée de REVLIMID® (Lénalidomide) et Rituximab (R2) chez des patients atteints de lymphome folliculaire récurrent présentés à l'ASCO

Celgene International Sàrl, une filiale de Celgene Corporation, a annoncé aujourd'hui les résultats d'une étude randomisée comparant REVLIMID® (lénalidomide) plus du rituximab à la monothérapie au lénalidomide chez des patients atteints de lymphome folliculaire précédemment traités. Ces données ont été présentées à l'occasion de la 48ème conférence annuelle de l'American Society of Clinical Oncology Annual à Chicago dans l'État de l'Illinois.

Publicité

Le lymphome folliculaire est le lymphome indolent non-hodgkinien le plus courant et la deuxième forme la plus courante de lymphome non-hodgkinien.

Dans l'étude, les patients ont reçu du lénalidomide sans équivalent (15 mg au cours du cycle 1 et 20 mg au cours des cycles 2 à 12, administrés du 1er au 21ème jour de chaque cycle de 28 jours) (n=45) ou du lénalidomide (15 mg au cours du cycle 1 et 20 mg au cours des cycles 2 à 12, administrés du 1er au 21ème jour de chaque cycle de 28 jours) plus du rituximab (375 mg/m2 par semaine pendant quatre semaines au cours du cycle 1) (n=44). Un troisième groupe incluant du rituximab en tant qu'agent unique a été retiré de l'étude du fait du nombre faible de patients.

Sur les 89 patients évaluables, les taux de réponses objectives étaient de 73 % pour les patients recevant un traitement combiné, avec 36 % donnant une réponse complète, par rapport à 51 % des patients recevant la monothérapie au lénalidomide, avec 13 % donnant une réponse complète. Avec un suivi moyen de 1,7 ans (de 0,1 à 4,1 années), la survie moyenne sans incident (EFS) chez les patients du groupe sous traitement combiné était de 2 ans (p=0,0063), tandis que les patients dans le groupe sous monothérapie au lénalidomide présentaient une EFS moyenne de 1,2 années.

Les événements indésirables de grade 3 à 4 les plus courants chez les patients recevant du lénalidomide plus du rituximab et la monothérapie au lénalidomide étaient respectivement neutropénie (19 % contre 16 %), fatigue (14 % contre 9 %) et thrombose (4 % contre 16 %). Le régime au traitement complet a été accompli pour 61 % des patients sous traitement combiné et 36 % des patients sous monothérapie au lénalidomide, la différence ...

Page suivante (2 / 11)

Article écrit le 2012-06-04 par Business Wire
Source: Communiqué de presse Celgene


Publicité

En savoir plus