Publicité
Accueil > Fil actus Santé > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2012-06-14
Fil actus Santé

Tags: cancer du poumon -  cancer de la vessie -  diesel - 
Gaz d’échappement des véhicules diesel classés cancérogènes par l’OMS - Fil actus Santé
Gaz d’échappement des véhicules diesel classés cancérogènes par l’OMS

Après l’alerte lancée, il y a quelques jours, par de nombreux spécialistes sur les risques liés à l’émission des particules fines issus des moteurs gasoil, les experts réunis par le Centre international de recherche sur le cancer (Circ) de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), à Lyon, viennent de passer les gaz d’échappement des véhicules diesel: de « probablement cancérogènes » à « cancérogènes » pour l'Homme. Ils seraient en effet responsable de la survenue de nouveaux cas de cancers du poumon et de la vessie.

Publicité

Pour les experts du Circ, il n’y a pas de doute, les gaz d'échappement des moteurs Diesel joueraient un rôle dans le développement de cancers du poumon et peut-être dans ceux de la vessie. Il suffit pour s'en convaincre de lire l’analyse qui vient d’être publiée par l’OMS, qui estime qu’une réduction certaines des émissions des particules fines dans l’atmosphère permettrait d’allonger de plusieurs mois l’espérance de vie.

Si l’impact sur la santé des émissions produites par les moteurs diesel n’est pas nouveau, dés 1989, ces dernières ont été classées comme étant des«carcinogènes probables», c’est la première fois qu’un lien véritable est établi entre la survenue de certains cancers et les moteurs marchant au gasoil. Face à ce constat, l’OMS a donc relevé leur niveau de nocivité en les passant de la catégorie 2A à la catégorie. Cette décision s’appuie sur un certain nombre d’études scientifiques, dont la plus marquante et la plus récente est celle publiée en mars dernier par les instituts américains du cancer. Cette dernière avait montré que chez les mineurs de fonds, une exposition prolongée aux gaz d’échappement de diesel augmentait le risque de décès par cancer du poumon.

D’après les données fournies par l’OMS, 19 000 décès seraient dus chaque année en Europe à la pollution par les moteurs diesel. La France est d’ailleurs pointée du doigt par les experts, qui estiment que nos autorités sanitaires ne font pas suffisamment d’efforts pour réduire les émissions de particules fines…

Article écrit le 2012-06-14 par Olivier Frégaville-Arcas - Information hospitalière
Source: AFPAccéder à la source


Publicité

En savoir plus