Publicité
Accueil > Actualité médicale > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2012-06-15
Actualité médicale

Tags: cancer - 
Cancer : Les idées reçues persistent… - Actualité médicale
Cancer : Les idées reçues persistent…

71 % des Français considèrent que le cancer est la maladie la plus grave devant le Sida et les maladies cardio-vasculaires. C’est ce qui ressort de l’enquête ayant servi de base à l’élaboration du Baromètre Cancer Inpes / INCa, lancée en 2010 et dont les résultats viennent d’être dévoilés par l’Inpes (Institut national de prévention et d’éducation pour la santé). Autre enseignement, malgré les nombreuses campagnes d’information et de prévention, le grand public méconnait et sous estime les dangers et les facteurs de risques des cancers.

Publicité

Dans les faits, le cancer est actuellement la première cause de mortalité en France, avec plus de 147 000 décès en 2011 sur 365 000 cas déclarés. Afin de connaître la perception de nos concitoyens sur cette maladie, l’Inpes et l’Institut national du cancer (Inca) ont mené une vaste enquête, entre avril et août 2010, auprès de 3 728 personnes âgées de plus de 18 ans. En cinq ans, c’est la deuxième enquête de ce type.

D’après les résultats dévoilés hier par l’Inpes, le cancer est considéré comme la maladie la plus grave par plus de 71 % des français. C’est aussi une maladie pas les comme les autres, dont personne n’est exempt pour 96 % de nos concitoyens. Toutefois, et c’est positif, plus de 90 % des personnes interrogées estiment qu’on peut guérir de cette maladie.

Par ailleurs, l’enquête Inpes/Inca s’est intéressée aux principaux facteurs de risques connus à l’origine de la survenue de tumeurs (tabac, alcool, soleil, nutrition, etc.) et le regard que portent sur eux les Français. 70 % des personnes interrogées s’estiment particulièrement bien informées sur le cancer et sur les impacts de certaines pratiques sur leur développement. En 5 ans, les chercheurs ont constaté que les campagnes d’information ont eu un vrai effet. Les Français ont une meilleure connaissance des facteurs potentiels de risque et certains ont adapté leur mode de vie afin de réduire les risques de survenue d’un cancer.

Il reste toutefois des points noirs comme le tabac. Si 76 % des participants savent que le tabac est un facteur de risque majeur de la survenue de cancer, le nombre de fumeurs et la consommation de tabac continue à augmenter.

En ce qui concerne la nutrition, peu de Français connaissent son réel impact sur les risques de développer une tumeur. Par contre, 70 ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2012-06-15 par Olivier Frégaville-Arcas - Information hospitalière
Source: communiqué de presse Inpes/Inca Accéder à la source

Mots clés: cancer


Publicité

En savoir plus