Publicité
Accueil > Revue de presse > Gynécologie obstétrique
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité
2012-06-22
Revue de presse

Tags: Contraception -  pilule - 
Le sondage international « I Plan On... » de MSD révèle une différence entre la sensibilisation et la connaissance des femmes concernant la gamme d’options de contraception disponibles - Revue de presse
Le sondage international « I Plan On... » de MSD révèle une différence entre la sensibilisation et la connaissance des femmes concernant la gamme d’options de contraception disponibles

MSD, plus connu sous l’appellation Merck aux États-Unis et au Canada, a annoncé aujourd’hui les principales conclusions du sondage international en ligne « I Plan On... » conduit auprès de 4 199 femmes âgées de 18 à 35 ans dans neuf pays1. Le sondage a également permis d’identifier un certain nombre mythes et d’idées fausses auprès des femmes interrogées. En outre, il apparaît que de nombreuses femmes sont peu sensibilisées sur l’usage approprié de certains types de contraceptifs. De plus, la plupart des femmes ayant participé au sondage aimeraient pouvoir changer quelque chose dans leur méthode de contraception. La combinaison de ces facteurs affecter la capacité d’une femme à choisir – et utiliser – la meilleure méthode de contraception pour elle.

Publicité

Dans le sondage, présenté le 22 juin 2012 au 12e Congrès de la Société européenne de contraception et santé reproductive, la plupart des femmes utilisant un contraceptif prenaient la pilule et peu d’entre elles utilisaient une méthode de contraception réversible à longue durée d’action. Le sondage a révélé que, bien que de nombreuses femmes aient discuté de la pilule contraceptive avec leur médecin, très peu ont envisagé des options autres que la pilule. Parmi les femmes interrogées, beaucoup ont parlé de leur mode de vie avec leur médecin. Toutefois, la moitié seulement d’entre elles pensent que leur mode de vie ait été pris en compte.

D’après le Dr. Diana Mansour, médecin consultante à la Communauté de gynécologie et de santé reproductive, chef du service de santé sexuel des hôpitaux et centres de santé communautaires de Newcastle en Angleterre : « Les femmes, avec leurs médecins, doivent prendre en compte leur mode de vie lors du choix d’une méthode de contraception parmi les options disponibles. Nous devons également mieux éduquer les femmes sur toutes les options de contraception disponibles et éliminer toute fausse idée afin qu’elles puissent prendre des décisions éclairées et appropriées pour elles. »

Mythes et fausses idées sur la contraception

Le sondage, qui a été mené dans neuf pays à travers le monde, a révélé que de nombreuses femmes, indépendamment de leur nationalité et de leur âge, ont des fausses idées sur la contraception :

- Plus d’une répondante sur quatre (28 %, 1 169 sur 4 199) croient que les méthodes de contraception réversibles à longue durée d’action (LARC) sont des options de contraception permanentes (c’est-à-dire irréversibles).
- Dix neuf pour cent (19 %, 812 sur 4 199) des répondantes croient que les méthodes de contraception à longue durée d’action nécessitent toutes une insertion chirurgicale dans l’utérus.
- Près du ...

Page suivante (2 / 5)

Article écrit le 2012-06-22 par Business wire
Source: Communiqué de presse MSD

Mots clés: Contraception pilule


Publicité

En savoir plus