Publicité
Accueil > Fil actus Santé > Neurologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2012-06-25
Fil actus Santé

Tags: Maladie d'Alzheimer - 
Alzheimer, de l’intérêt d’un diagnostic précoce ?
 - Fil actus Santé
Alzheimer, de l’intérêt d’un diagnostic précoce ?

Suite à une recommandation émise, il y a quelques semaines, par la Haute Autorité de santé (HAS) concernant la généralisation par les généralistes des « diagnostics précoces» en cas de troubles de la mémoire, le Collège national des généralistes enseignants a estimé, dans un communiqué publié en fin de semaine dernière, que cette décision n’était pas opportune. En effet, est-il « éthique » d’annoncer à un patient qu’il est atteint d’un début d’Alzheimer sachant qu’actuellement, il n’y a aucun moyen de le soigner efficacement ?

Publicité

Si la recherche avance et si la connaissance de la maladie progresse, il n’existe actuellement aucun traitement capable d’empêcher l’évolution inéluctable d’un patient Alzheimer vers la démence. En quelques mois, de nombreux travaux ont permis de mettre en évidence un certain nombre de biomarqueurs, capables d’améliorer considérablement le diagnostic précoce. Si cette avancée réjouit les spécialistes, elle pose de nombreuses questions concernant la prise en charge des malades. Dans ce contexte, la Haute Autorité de Santé (HAS) a émis récemment des recommandations demandant notamment aux médecins généralistes de faire des tests cognitifs en vue d’un diagnostic précoce chez les patients souffrant de troubles de la mémoire. Face à cette décision, le Collège national des généralistes enseignants reste perplexe… quel est l’intérêt de diagnostiquer aussi précocement la maladie d’Alzheimer, sachant qu’il est impossible à l’heure actuelle d en freiner la progression ? )D’autant plus que se pose le problème de la prise en charge… que faire d’un patient diagnostiqué précocement d’Alzheimer ? Face à ces questions, les membres du collège ont souhaité mettre en garde la HAS. Comment annoncer à un patient qu’il est potentiellement atteint de la maladie d’Alzheimer sachant qu’on ne peut rien lui proposer pour le soulager… pour les médecins généralistes, il est important de revoir les recommandations de la HAS et t’intégrer aux seules considérations médicales, l’intérêt du patient…

Article écrit le 2012-06-25 par Olivier Frégaville-Arcas - Information hospitalière
Source: Communiqué du Collège national des généralistes enseignantsAccéder à la source


Publicité

En savoir plus