Publicité
Accueil > Actualité médicale > Maladies infectieuses
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2012-06-26
Actualité médicale

Tags: Tetanos -  bacille - 
Tétanos : des cas rares et des morts évitables… - Actualité médicale
Tétanos : des cas rares et des morts évitables…

D’après une étude qui vient d’être publiée dans le dernier Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) de l’Institut national de veille sanitaire (InVS), s’il existe encore des cas sporadiques de tétanos en France, dans la majorité des cas l’issue fatale de la maladie pourrait être évitée. Un seul moyen, penser à tenir ses rappels de vaccins à jour.

Publicité

Maladie infectieuse aiguë et grave, le tétanos peut être dans certains cas mortel. Il est dû à l’infection de l’organisme par un bacille sporulant, appelé Clostridium tetani. Le plus souvent, la contamination se fait par une plaie mal nettoyée ou souillée avec de la terre. Les spores s’y installent, germent et se transforment en bacilles, qui produisent une neurotoxine qui migre le long des axones et attaque le système nerveux central. Une fois infecté, l’individu est victime de contractures musculaires caractéristiques, de spasmes et de convulsions, pouvant entraîner dans certain cas la mort. Le meilleur moyen de lutter contre cette maladie est de se faire vacciner.

D’après les travaux menés par Denise Antona et ses collègues de l'Institut de veille sanitaire (InVS), entre 2008 et 2011, en tout, 36 cas de tétanos ont été recensés en France, et 11 personnes sont décédées. La moyenne d’âge des victimes est de 82 ans. Si dans la dernière moitié du XXe siècle, le nombre de personnes touchées par cette maladie a décliné très régulièrement (330 en 1975 et une dizaine dans les années 90), depuis une dix ans, le nombre de cas est stable. Toutefois, les chercheurs estiment qu’ avec un meilleur suivi de la vaccination, il serait possible de réduire encore l’incidence du tétanos en France, voire éviter l’issue fatale.
Si Les rappels de vaccination antitétanique chez les adultes doivent être faits tous les dix ans, cette politique est sur le terrain particulièrement mal suivie. En effet, l’ensemble des cas de tétanos recensé le sont chez des personnes mal ou non vaccinées. Pour en finir avec cette maladie aïgue, pensez à vérifier vos vaccins….

Article écrit le 2012-06-26 par Olivier Frégaville-Arcas - Information hospitalière
Source: BEH Accéder à la source

Mots clés: Tetanos bacille


Publicité

En savoir plus