Publicité
Accueil > Actualité médicale > Neurologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2012-07-19
Actualité médicale

Tags: Alzheimer -  plaques amyloïdes - 
Alzheimer : l’immunothérapie, traitement d’avenir ?  - Actualité médicale
Alzheimer : l’immunothérapie, traitement d’avenir ?

Pour la première fois, des chercheurs américains auraient mis au point un traitement capable de bloquer durablement la progression de la maladie d’Alzheimer. D’après les premiers résultats, présentés en début de semaine lors de la Conférence internationale de l’Alzheimer’s Association (Vancouver), l’immunothérapie par Gammagard (immunoglobulines humaines polyvalentes) pourrait bien être la première thérapeutique sur le long cours pour cette maladie neuro-dégénérative.

Publicité

A travers le monde, de nombreuses équipes de chercheurs s’activent dans un seul but : trouver le médicament miracle qui permettra d’enrayer la progression de cette maladie à l’origine du déclin cognitif de millions de personnes. Dans cette course scientifique, Norman Relkin et ses collègues du Cornell Medical College de New-York viennent de faire une découverte qui pourrait bien changer, à terme, la prise en charge des patients atteints de la maladie d’Alzheimer.

Afin de vérifier si l’immunothérapie permet d’attaquer les plaques bêta-amyloïdes et ainsi, de réduire l’inflammation causée par ces dépôts dans le cerveau, les chercheurs new-yorkais ont injecté pendant 3 ans, à 24 participants touchés par cette maladie neuro-dégénérative, un traitement d’immunothérapie à base de Gammagard (immunoglobulines humaines polyvalentes) par voie intraveineuse. Les premiers résultats, qui ont fait l’objet d’une présentation lors de la Conférence internationale de l’Alzheimer’s Association (Vancouver), montrent que si le traitement n’a pas permis d’améliorer les principaux symptômes de la maladie, il n’a pas non plus entraîné d’aggravation notable. Pour les chercheurs, qui ont comparé l’ensemble des données avec des mesures des paramètres cognitifs de la mémoire, du fonctionnement quotidien, et de l’humeur, obtenues sur des patients ayant pris un placebo, il n’y a pas de doute : l’immunothérapie permet de diminuer considérablement le déclin cognitif des patients "Alzheimer", notamment quand le traitement est injecté tous les 15 jours.

Pour contrôler l’innocuité du produit, l’équipe de Norman Relkin vient de lancer un essai clinique de phase I qui inclut plus de 390 patients. En parallèle, d’autres chercheurs ont profité de l’annonce de ces résultats pour présenter leurs propres travaux qui utilisent l’immunothérapie pour prévenir le développement de la maladie d’Alzheimer… Affaire à suivre...

Article écrit le 2012-07-19 par Olivier Frégaville-Arcas pour Information hospitalière
Source: Newswise Accéder à la source

Mots clés: Alzheimer plaques amyloïdes


Publicité

En savoir plus