Publicité
Accueil > Revue de presse >
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité
2012-07-26
Revue de presse

Tags: VIH/sida - 
Le cobicistat, agent amplificateur de la thérapie antirétrovirale se révèle aussi efficace que le ritonavir dans une étude pivot de phase III menée par Gilead - Revue de presse
Le cobicistat, agent amplificateur de la thérapie antirétrovirale se révèle aussi efficace que le ritonavir dans une étude pivot de phase III menée par Gilead

Gilead Sciences, Inc. a annoncé aujourd'hui les résultats cliniques complets d'une étude pivot de phase III évaluant le cobicistat, un agent pharmacoactivateur ou « amplificateur » de la thérapie anti-VIH par rapport au ritonavir, le seul agent utilisé actuellement pour amplifier certains schémas thérapeutiques antirétroviraux. L'étude a constaté qu'un traitement anti-VIH contenant un inhibiteur de la protéase amplifié par le cobicistat n'était pas inférieur à un régime contenant un inhibiteur de la protéase amplifié par le ritonavir à 48 semaines de traitement. Les résultats seront présentés aujourd'hui lors d'une session orale (résumé n° TUAB0103) dans le cadre de la 19e Conférence internationale sur le sida (SIDA 2012) qui se tient à Washington, DC.

Publicité

« Ces données démontrent que le cobicistat peut être une option efficace pour stimuler l'activité des traitements anti-VIH basés sur les inhibiteurs de la protéase », a déclaré Joel Gallant, MD, MPH, professeur de médecine et d'épidémiologie à l'Université Johns Hopkins, et principal investigateur de l'étude.

Durant l'essai (étude 114), les patients adultes naïfs de traitement ont reçu le cobicistat ou le ritonavir, pendant 48 semaines. Tous les patients ont également reçu de l'atazanavir (un inhibiteur de la protéase) plus du Truvada® (emtricitabine et fumarate de ténofovir disoproxil). À 48 semaines, l'étude a révélé que 85 pour cent des patients sous traitement contenant ducobicistat comparativement à 87 pour cent des patients sous traitement contenant du ritonavir ont affiché des niveaux de charge virale (ARN VIH) inférieurs à 50 copies/ml, sur la base de l'algorithme de capture instantanée de la FDA (ou Administration américaine pour les aliments et médicaments) (IC à 95 pour cent pour la différence : -7,4 à +3,0 pour cent ; le critère prédéfini de non-infériorité était la limite inférieure d'un IC recto-verso à 95 pour cent de -12 pour cent). Vingt-cinq patients (7 pour cent) ont arrêté le traitement en raison d'événements indésirables dans chaque bras de l'étude.

« Nous croyons que le cobicistat a un rôle central à jouer dans les thérapies anti-VIH basées sur la stimulation de la protéase », a déclaré Norbert Bischofberger, PhD, vice-président exécutif, département Recherche et Développement et directeur scientifique chez Gilead Sciences. « En plus de notre demande de commercialisation du cobicistat qu'examine actuellement la FDA, nous développons, en association avec d'autres compagnies pharmaceutiques, deux nouvelles bithérapies à dose fixe qui associent le Cobicistat avec certains inhibiteurs de la protéase les plus prescrits aujourd'hui. »

En juin 2011, Gilead a conclu un accord avec Janssen R&D en Irlande pour la ...

Page suivante (2 / 6)

Article écrit le 2012-07-26 par Business wire
Source: Communiqué de presse Gilead

Mots clés: VIH/sida


Publicité

En savoir plus




: Sur le même thème...