Publicité
Accueil > Fil actus Santé >
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2012-07-30
Fil actus Santé

Tags: Cancer du sein - 
Cancer du sein : feu vert européen pour un nouveau traitement  - Fil actus Santé
Cancer du sein : feu vert européen pour un nouveau traitement

Quelques jours après l’Agence américaine du médicament (FDA), c’est au tour de l’Agence européenne du médicament (EMA) d’autoriser la mise sur le marché d’Afinitor®, un médicament fabriqué par le groupe pharmaceutique suisse Novartis pour traiter les femmes postménopausées atteintes d'un cancer du sein. Cette décision, qui vient d’être rendue publique, s’appuie sur une étude qui a montré qu’en association avec l'Exemestane, autre médicament anti-cancéreux, cette nouvelle thérapeutique augmente considérablement l’espérance de vie des patientes.

Publicité

En France, le cancer du sein est la première cause de décès par cancer chez la femme. Chaque année, plus 42 000 personnes sont touchées, et un peu moins de 12 000 succomberaient des suites de cette maladie. D’après les dernières données épidémiologiques, les spécialistes estiment qu’une femme sur huit sera frappée, au cours de sa vie, par un cancer du sein. Sa fréquence dans les populations occidentales ne cesse d’augmenter. En cause, plusieurs facteurs, tels que l’alimentation, la sédentarité, et le vieillissement de la population. Devant de tels ravages, de nombreux laboratoires pharmaceutiques mettent tout en œuvre pour mettre en place de nouvelles stratégies médicales.

C’est dans cette émulation de recherche que Afinitor® fait son entrée dans l’arsenal thérapeutique pour soigner le cancer du sein. Plus exactement, ce nouveau médicament serait notamment indiqué pour traiter les tumeurs avancées des glandes mammaires à récepteur hormonal positif (HR+). D’après l’étude menée par Jose Baselga, du Massachusetts General Hospital sur 724 patientes pour les laboratoires Novartis, il est montré qu’en association avec l'Exemestane, autre anti-cancéreux, ce nouveau traitement permet de doubler la période de survie sans progression de la maladie à 7,8 mois, contre 3,2 mois pour un traitement au seul Exemestane. C’est un vrai gain en terme de qualité de vie pour des patientes luttant contre un cancer à un stade avancé….

Article écrit le 2012-07-30 par Olivier Frégaville-Arcas -Information hospitalière
Source: AFPAccéder à la source


Publicité

En savoir plus





: Sur le même thème...