Publicité
Accueil > Fil actus Santé > Gynécologie obstétrique
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2012-08-03
Fil actus Santé

Tags: PMA -  FIV -  embryons - 
FIV : les bébés issus d’embryons congelés en meilleure santé - Fil actus Santé
FIV : les bébés issus d’embryons congelés en meilleure santé

Alors que de plus en plus de couples ont recours à la procréation médicale assistée (PMA) pour devenir parents, une étude écossaise qui vient d’être publiée en ligne sur le site de la revue Fertility and Sterility montrent que les chances d'être enceinte et d’avoir un bébé en parfaite santé sont plus importantes chez les femmes ayant recours à une fécondation in vitro (FIV) par transfert d’embryons congelés, qu’en utilisant un embryon frais. Ce constat pourrait, dans les années à venir, modifier les pratiques pour lutter contre la stérilité.

Publicité

Devant l’impossibilité de devenir parents naturellement, de nombreux couples, en désir d’enfant, ont de plus en plus recours à la procréation médicale assistée (PMA). En 2008, ce ne sont pas moins de 20 136 petits Français qui sont nés, suite à une PMA, et 18 920 d’entre eux sont issus des gamètes du couple parental. Selon une étude récente du Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH), il y aurait 51 % de chances de donner naissance à un enfant, suite à une première tentative de FIV, 26 % après une seconde. Les experts français estimeraient que les chances d’avoir un enfant après une FIV sont en moyenne de 25 %.

Afin d’évaluer les chances de mener une grossesse à terme et d’avoir un enfant en bonne santé, suite à une PMA, Abha Maheshwari et ses collègues de l’Université d’Aberdeen (Écosse), ont fait une méta-analyse sur 11 études comparant les résultats de grossesses uniques issues d’une fécondation in vitro, suivies du transfert d’un embryons frais ou congelé. Alors qu’actuellement, le transfert d’embryons frais est la méthode la plus couramment utilisée, ils ont découvert que « les grossesses issues du transfert d’embryons congelés, conçus par FIV, semblent avoir de meilleures issues obstétricales et périnatales. »

Selon les chercheurs, le risque de faire une hémorragie juste après l’accouchement serait notamment diminuait de 30 % et le taux de naissances prématurées diminuait de 16 %. Par ailleurs, les bébés issus d’un embryon congelé seraient en meilleure santé. Ils seraient deux fois moins nombreux à naître petit et malingre. Seule ombre au tableau de la FIV par transfert d’embryon congelé, les risques de subir une césarienne pour les futures mères seraient augmentés de 10 %.

Les données obtenues par les chercheurs écossais pourraient dans les années à venir entraîner un changement des pratiques en ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2012-08-03 par Olivier Frégaville-Arcas - Information hospitalière
Source: NewswiseAccéder à la source


Publicité

En savoir plus