Publicité
Accueil > Actualité médicale > Endocrinologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2012-08-23
Actualité médicale

Tags: cancer -  radiothérapie -  leucémie -  diabète - 
Diabète : des risques accrus pour les personnes ayant subi, enfants, des radiothérapies abdominales - Actualité médicale
Diabète : des risques accrus pour les personnes ayant subi, enfants, des radiothérapies abdominales

D’après une étude menée par des chercheurs de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), et dont les conclusions viennent d’être publiées dans le dernier numéro du Lancet Oncology, les enfants soignés, suite à un cancer, par radiothérapie abdominale exposant le pancréas à des radiations, seraient potentiellement susceptibles de développer un diabète à l’âge adulte.

Publicité

Afin de suivre l’état de santé des personnes ayant été traitées, enfants, par radiothérapie, Florent de Vathaire et ses collègues du centre de recherche en épidémiologie et santé des populations de l'Inserm, ont suivi, à l’âge adulte, 2 520 patients soignés pour des cancers (lymphomes, leucémies, cancers localisés au niveau de l’abdomen, etc.) avant 1985, dans cinq centres en France, et trois en Grande-Bretagne.

A l’aide de formules statistiques et de modèles mathématiques, les chercheurs ont réussi à estimer la dose de radiations subies, à l’époque, par les différents organes. Ils ont ainsi montré que 16 % des patients de plus de 45 ans ayant reçu une dose supérieure à 10 grays (l’unité de mesure pour quantifier les effets des radiations au niveau du pancréas) avaient développé un diabète. Par ailleurs, ils ont montré qu’au même âge, ceux qui avaient subi dans leur enfance des traitements par radiothérapie non ciblée au niveau de l’abdomen n'étaient que 6,6 % à développer cette maladie du métabolisme. Les personnes n’ayant subi aucun traitement de cette sorte ne représentaient, quant à elles, que 2 à 3 % de l'ensemble étudié.

Ces résultats suggèrent que le pancréas est un organe particulièrement sensible aux radiations, notamment sa queue, zone où est produite l’insuline. Les chercheurs en ont conclu que chez l’enfant, le cancer le plus "à risque" d’entraîner à l’âge adulte la survenue du diabète était le néphroblastome (cancer du rein). Ils conseillent donc de limiter au maximum l’irradiation du pancréas, et quand cela ne peut être évité, de procéder à un suivi régulier des patients…

Article écrit le 2012-08-23 par Olivier Frégaville-Arcas - Information hospitalière
Source: Eurekalert Accéder à la source

Mots clés: cancer radiothérapie leucémie diabète


Publicité

En savoir plus