Publicité
Accueil > Fil actus Santé > Neurologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2012-08-28
Fil actus Santé

Tags: cannabis -  capacités intellectuelles - 
Cannabis : des effets néfastes avérés sur le cerveau des ados - Fil actus Santé
Cannabis : des effets néfastes avérés sur le cerveau des ados

Fumer régulièrement du cannabis à l’adolescence pourrait avoir des conséquences inquiétantes sur le développement des capacités intellectuelles. D’après une étude néo-zélandaise publiée dans le dernier numéro des Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS), les adultes ayant dans leur jeunesse consommé de la marijuana montreraient des aptitudes de mémorisation, de concentration et de vivacité d’esprit plus faibles que les autres.

Publicité

Depuis longtemps, les chercheurs se penchent sur les effets néfastes du cannabis sur la santé. De nombreuses études ont montré l’impact que cela pouvait avoir sur le cerveau. Afin d’étudier l’action du cannabis sur le développement cérébral, Madeline Meier de l'université Duke, en Caroline du Nord (Etats-Unis), et ses collègues de du King’s College de Londres ont suivi sur une période de 25 ans l’évolution du quotient intellectuel (QI) de 1 000 Néo-Zélandais de Dunedin. Ils ont ainsi pu comparer leurs données obtenues lorsque les participants avaient 13 ans puis lorsque qu’ils ont eu 38 ans. Si certains étaient des consommateurs réguliers de cannabis à l adolescence, et quelques uns ont continué à l’âge adulte, d’autres n’ont jamais testé cette « drogue douce ».

Une fois l’analyse effectuée, les chercheurs ont découvert qu’il existait en moyenne un écart de huit points de QI entre les non-fumeurs et ceux ayant commencé à consommer de la marijuana très jeunes et ayant continué à l'âge adulte. Ces données sont pour le moins inquiétantes, sachant que le QI est censé être stable tout au long de la vie. D’ailleurs, chez les personnes n’ayant jamais pris de cannabis, il a été constaté que leur QI avait légèrement augmenté avec l’âge.

Au delà du QI, donnée certes importante mais remise en cause par de nombreux spécialistes, les chercheurs anglais et américains ont confirmé que la prise de cannabis à l’adolescence avait une influence négative sur la mémorisation, la concentration et la vivacité d’esprit. Ils ont aussi montré que ceux qui ont arrêté de consommer de la marijuana à l’âge adulte avaient les mêmes difficultés que ceux ayant continué… Par ailleurs, l’impact négatif sur les capacités intellectuelles n’a pas été retrouvé chez les personnes ayant continué à fumer un joint à l’âge adulte. Ces résultats confirment ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2012-08-28 par Olivier Frégaville-Arcas - Information hospitalière
Source: EurekalertAccéder à la source


Publicité

En savoir plus