Publicité
Accueil > Actualité médicale > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2012-08-28
Actualité médicale

Tags: cancer -  tumeur - 
Cancer  : Découverte d'une nouvelle molécule thérapeutique - Actualité médicale
Cancer : Découverte d'une nouvelle molécule thérapeutique

D’après une étude qui vient d’être publiée dans la revue Cancer Research, des scientifiques français, en collaboration avec des chercheurs australiens et anglais, auraient mis au point une nouvelle molécule thérapeutique permettant de lutter efficacement contre certains cancers.

Publicité

Chaque année, le nombre de personnes touchées par un cancer augmente. Devant ce constat, de par le monde, de nombreuses équipes de scientifiques essaient de mettre au point de nouvelles stratégies thérapeutiques permettant de lutter efficacement contre cette maladie.

C’est en travaillant sur de nouvelles pistes médicamenteuses capables de traiter les tumeurs résistantes aux différentes chimiothérapies, que des chercheurs du CNRS, de l'Inserm et de l'Institut Curie, en collaboration avec des scientifiques australiens et anglais, auraient découvert une nouvelle molécule ayant des propriétés anticancéreuses et anti-métastatiques.

Baptisée « Liminib », cette molécule a été mise en évidence à l’aide d’une plateforme de criblage à haut-débit robotisée. D’après les premiers résultats, « Liminib » serait non seulement capable d'enrayer la multiplication des cellules cancéreuses, mais aussi d’empêcher leur migration vers d’autres organes. En étudiant de près le mécanisme de cette molécule, les chercheurs ont montré qu’elle agissait tout particulièrement sur les cellules résistantes aux chimiothérapies, et qu’elle bloquait l'apparition de métastases et la propagation du cancer à d’autres parties de l’organisme.

Afin de vérifier l’efficacité réelle ce « Liminib », une première étude pré-clinique a été menée sur des modèles murins. Les premiers résultats sont très encourageants : non seulement la molécule semble bien tolérée par l’organisme, mais elle permettrait aussi de réduire sérieusement le nombre de cellules tumorales. Face à ce constat, les chercheurs espèrent développer de nouveaux traitements anticancéreux alternatifs et mettre en place, à terme, un essai clinique chez l’homme…

Article écrit le 2012-08-28 par Olivier Frégaville-Arcas _ Information hospitalière
Source: Newswise Accéder à la source

Mots clés: cancer tumeur


Publicité

En savoir plus