Publicité
Accueil > Fil actus Santé > Pneumologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2012-08-29
Fil actus Santé

Tags: ambroisie -  allergie - 
Allergie :  l’ambroisie est toujours présente…. - Fil actus Santé
Allergie : l’ambroisie est toujours présente….

Cauchemar estival des allergiques, l’ambroisie est toujours présente sur le territoire français. D’après le dernier bulletin publié par le Réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA), les jours à venir risquent d’être particulièrement pénibles pour les individus sensibles au pollen de cette mauvaise herbe, dans encore 4 départements de l’Hexagone.

Publicité

Les personnes allergiques à l‘ambroisie pensaient que le gros du pic était passé et qu’elles pourraient bientôt respirer normalement. C’était sans compter l’épisode de canicule de la semaine dernière qui a entraîné une prolifération des pollens de cette mauvaise herbe sur les lieux où cette plante a élu domicile depuis quelques années (les bords de route, etc.)

Selon le bulletin publié en fin de semaine dernière par le Réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA), le risque allergique devrait être particulièrement important dans les jours à venir, pour que quatre départements (Nièvre , Rhône , Isère, et Drôme) soient en alerte "rouge" depuis le début de la semaine. Par ailleurs l'Ain, l'Allier, le Vaucluse, la Loire, la Charente, ou encore, les Deux-Sèvres, ne sont pas non plus épargnés et ont été placés en alerte "orange" par les experts du RNSA.

L’ambroisie est une plante au pouvoir hautement allergisant. Il suffit de cinq grains de pollen de cette mauvaise herbe par mètre-cube d'air pour déclencher, chez les personnes sensibles, des éternuements, des démangeaisons des yeux, un nez qui coule et une toux sèche dans les cas les plus légers, et rhinites associant écoulement nasal, conjonctivite, trachéite, ou toux, voire urticaire, et parfois, eczéma dans les cas les plus graves. Les spécialistes estiment que l’allergie à l’ambroisie peut, dans 50 % des cas, être à l'origine, à terme, du développement de l’asthme.

Afin de lutter contre cette allergie, il est conseillé aux personnes sensible de penser à préparer leur traitement antihistaminique, et de pas hésiter à contacter leur médecin en cas de crise aiguë…

Article écrit le 2012-08-29 par Olivier frégaville-Arcas - Information hospitalière
Source: AFPAccéder à la source


Publicité

En savoir plus