Publicité
Accueil > Fil actus Santé > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2012-09-25
Fil actus Santé

Tags: cancer du sein -  cancer de l'ovaire -  génome - 
Cancer du sein et cancer de l’ovaire : des similitudes génétiques ?  - Fil actus Santé
Cancer du sein et cancer de l’ovaire : des similitudes génétiques ?

D’après une étude publiée en ligne sur le site de la revue Nature, des chercheurs américains auraient mis en évidence des similarités génétiques entre un type de cancer du sein particulièrement difficile à traiter, et le cancer de l’ovaire. Cette découverte pourrait permettre d’envisager d’autres voies thérapeutiques plus ciblées et plus adaptées.

Publicité

En France, la tumeur des glandes mammaires est la première cause de décès par cancer chez la femme. Actuellement, plus 42 000 personnes seraient touchées chaque année, et un peu moins de 12 000 succomberaient des suites de cette maladie. D’après les dernières données épidémiologiques, les spécialistes estiment qu’une femme sur huit sera frappée, au cours de sa vie, par un cancer du sein. Sa fréquence dans les populations occidentales ne cesse d’augmenter. En cause, plusieurs facteurs tels que l’alimentation, la sédentarité, et le vieillissement de la population. Quant au cancer de l’ovaire, s’il n’est que le cinquième cancer féminin, il est proportionnellement l’un des plus meurtriers. En effet, chaque année, on estime que 4 000 Françaises sont atteintes par ce type de tumeur et presque autant de femmes (3 500) en succombent. Une des principales raisons de ce pronostic vital faible tient au fait que la durée de survie à un tel cancer est directement liée au stade auquel il est dépisté, et le plus souvent, estiment les experts, il est diagnostiqué tardivement.

Dans le cadre du projet de l'Atlas du génome du cancer (The Cancer Atlas Genome), Harold Varmus, directeur de l'Institut national américain du cancer (NCI) et ses collègues des Instituts nationaux américains de santé (NIH) ont analysé le profil génomique des différents types de cancers du sein sur la base des altérations observées sur un échantillon de 825 patientes atteintes par ce type de tumeur. Les premières données leur ont permis d’obtenir une image génétique et moléculaire précise des 4 principaux sous-types de cancers du sein.

Une étude plus précise des informations ainsi obtenues a donné aux chercheurs la possibilité de montrer qu’il existait une origine moléculaire commune entre le cancer de l’ovaire séreux de haut grade, particulièrement difficile à traiter, et le cancer du ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2012-09-25 par Olivier Frégaville-Arcas _ Information hospitalière
Source: EurekalertAccéder à la source


Publicité

En savoir plus