Publicité
Accueil > Fil actus Santé > Neurologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2012-09-28
Fil actus Santé

Tags: Somnifères -  démences -  benzodiazépines - 
Démence chez les séniors : les benzodiazépines au banc des accusés - Fil actus Santé
Démence chez les séniors : les benzodiazépines au banc des accusés

Alors que la Haute autorité de santé (HAS) a appelé, il y a quelques jours, les professionnels de santé à changer de pratique concernant les prescriptions systématiques de somnifères chez les séniors, une étude publiée dans la dernière édition de la revue British Medical Journal confirme qu’il existe un lien étroit entre une consommation régulière de benzodiazépines et le risque de démence chez les plus de 65 ans.

Publicité

Dans son rapport du 25 septembre dernier, la HAS avait annoncé la publication d’une série de travaux qui faisant état des dangers de la prise régulière de somnifères chez les personnes de plus de 65 ans. Le premier article vient de paraître et les résultats sont accablants et à charge contre l’utilisation systématique des benzodiazépines. Selon Tobias Kurth et ses collègues de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), il existe un lien entre la consommation régulière de benzodiazépines et la survenue d'une démence chez les personnes âgées.
Pour aboutir à cette conclusion, les chercheurs ont étudié différentes données issues d’analyses croisées obtenues suite au suivi durant 15 ans d'une cohorte regroupant plus de 3 700 individus âgés en moyenne de 78 ans, dont 1 063 ne souffraient d'aucun symptôme de démence en début de l’expérimentation. Le premier constat a permis de montrer que les cas de démences étaient plus importants chez ceux ayant absorbé des benzodiazépines au cours du suivi. Ainsi, les personnes ayant consommé après les 5 premières années d’études des somnifères ont accru le risque de développer à terme une démence…

Par ailleurs, afin de confirmer ces premiers résultats, les chercheurs ont comparé les données issues du suivi médical de 1 633 personnes présentant une démence et de 1 810 sans symptôme de cette maladie. Une nouvelle fois, le lien entre consommation de benzodiazépines et survenue d'une démence est démontré.

D’après l’équipe de Tobias Kurth, prendre des benzodiazépines après 65 ans augmente de 50 % les risques de développer une démence à terme. Face à ce constat, les chercheurs, à l’instar des experts de la HAS, préconisent une diminution des prescriptions des benzodiazépines et une limitation de la prise à quelques semaines…





Article écrit le 2012-09-28 par Olivier Frégaville-Arcas _ Information hospitalière
Source: Communiqué de presse InsermAccéder à la source


Publicité

En savoir plus