Publicité
Accueil > Revue de presse > Dermatologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application

Biofutur


Partenaires


Publicité
2012-09-28
Revue de presse

Tags: psoriasis -  Janssen - 
De nouvelles données démontrent que le STELARA® (ustekinumab) est efficace, bien toléré et améliore la qualité de vie des patients souffrant de psoriasis en plaques modéré à grave  - Revue de presse
De nouvelles données démontrent que le STELARA® (ustekinumab) est efficace, bien toléré et améliore la qualité de vie des patients souffrant de psoriasis en plaques modéré à grave

Une série de présentations de données publiées ce jour au 21ème Congrès de l’Académie européenne de dermatologie et de vénéréologie (AEDV), qui se déroule à Prague, en République tchèque, démontre que le STELARA® (ustekinumab) est efficace, bien toléré et améliore la qualité de vie des patients souffrant de psoriasis en plaques modéré à grave.

Publicité

Spécifiquement, les résultats d’efficacité issus de l’étude de 52 semaines TRANSIT ont montré que l’ustekinumab est hautement efficace et bien toléré par les patients présentant une réponse insuffisante au méthotrexate1 et qu’il améliore nettement la qualité de vie des patients souffrant d'un psoriasis ayant précédemment suivi un traitement à base de méthotrexate, quel que soit le mode de transition. De plus, les résultats de l’étude PHOENIX 2 ont démontré que l’on pouvait obtenir des niveaux élevés de réponses cliniques et les maintenir pendant une période allant jusqu'à cinq ans de traitement à l’ustekinumab.

En termes d’innocuité, une étude intégrée des données d’innocuité issues de quatre études randomisées et contrôlées représentant environ 9000 années-patients (AP) de suivi ont montré que d’un point de vue général, il n’y avait pas de relation dose-effet ni de d’effet cumulé, dû à l’augmentation de la durée d’exposition à l’ustekinumab, sur les taux d' événements indésirables généraux et ciblés après une durée de traitement allant jusqu'à cinq ans. De plus, les données issues de l’extrait annuel de la base de données du Registre PSOLAR (dernière étude en août 2011, représentant au total 13.733 AP) ont décrit les taux de cancer (hors cancers de la peau autres que les mélanomes), d’infection et d’événements cardiovasculaires majeurs (ECM) chez les patients éligibles aux traitements systémiques, dont l’ustekinumab et l’infliximab. Aucun nouveau signe lié à l’innocuité n’a été détecté pour l’ustekinumab et l’infliximab dans le cadre de cette étude.

L’ustekinumab cible les cytokines interleukine 12 (IL-12) et interleukine 23 (IL-23), des protéines d'origine naturelle qui jouent un rôle important dans la régulation de réactions immunitaires et qui seraient liées à certains troubles inflammatoires à médiation immunologique comme le psoriasis en plaques.

Le Professeur Jörg Prinz, de l’Université de Munich, en Allemagne, a déclaré : « Les résultats de ces études ...

Page suivante (2 / 8)

Article écrit le 2012-09-28 par Business wire
Source: Communiqué de presse Janssen

Mots clés: psoriasis Janssen


Publicité

En savoir plus