Publicité
Accueil > Revue de presse > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité
2012-10-01
Revue de presse

Tags: Ariad -  Cancer du poumon - 
ARIAD présente la preuve de concept clinique initiale de l'AP26113 chez les patients atteints d'un cancer du poumon non à petites cellules, lors du Congrès ESMO 2012 - Revue de presse
ARIAD présente la preuve de concept clinique initiale de l'AP26113 chez les patients atteints d'un cancer du poumon non à petites cellules, lors du Congrès ESMO 2012

ARIAD Pharmaceuticals, Inc. a annoncé aujourd'hui les résultats cliniques initiaux d'un essai clinique en cours de Phase 1/2 portant sur son inhibiteur expérimental de la tyrosine-kinase, l'AP26113, chez les patients atteints d'un cancer du poumon non à petites cellules (CPNPC) avancé. L'étude fournit des preuves cliniques irréfutables de l'activité antitumorale de l'AP26113 selon des dosages divers chez des patients atteints d'un cancer du poumon non à petites cellules avancé à kinase des lymphomes anaplasiques (ALK+) positive et des preuves cliniques initiales de l'activité antitumorale chez les patients atteints d'un cancer du poumon non à petites cellules (CPNPC) à récepteur de facteur de croissance épidermique (R-EGF). Les résultats sont présentés ce matin lors du Congrès de la Société Européenne d'Oncologie Médicale ESMO 2012, qui se tient à Vienne, en Autriche.

Publicité

Les patients recrutés pour cet essai clinique sont atteints de tumeurs solides avancées qui étaient réfractaires aux thérapies disponibles ou ne correspondaient à aucun traitement standard ou curatif disponible. Les objectifs principaux du segment de Phase 1 de cet essai sont de déterminer la dose maximale tolérée (DMT) et la dose recommandée pour une étude plus détaillée de l'AP26113, ainsi que de caractériser son innocuité et son activité antitumorale préliminaire. Il s'agit d'une étude ouverte à dosage croissant. L'activité antitumorale a été évaluée à l'aide d'examen TDM périodiques basés sur des critères RECIST.

A ce jour, trente-quatre patients ont été recrutés pour cette étude, dans six cohortes de doses distinctes (par exemple 30, 60, 90, 120, 180 et 240 mg administrées une fois par jour par voie orale). Dix-neuf patients poursuivent actuellement cette étude, dont 16 traités avec l'une des trois doses les plus élevées.

Vingt-neuf patients recrutés à ce jour pour cette étude sont atteints d'un cancer du poumon non à petites cellules: 14 patients atteints d'un CPNPC ALK+ et 11 d'un CPNPC avec mutation du R-EGFR. Plus de deux tiers de ces patients ont échoué au minimum trois régimes de traitement précédents, dont des thérapies ciblées et la chimiothérapie.

"Les conclusions initiales de cet essai clinique en cours montrent que l'AP26113 possède une activité antitumorale impressionnante chez les patients atteints de CPNPC ALK+ ni naïfs ni résistants au crizotinib," a indiqué Scott Gettinger, M.D., professeur agrégé de Médecine à la Faculté de Médecine de l'Université de Yale, qui a présenté l'étude lors du Congrès de l'ESMO. "Il est simultanément encourageant de constater une réponse partielle chez un patient atteint d'un cancer du poumon à mutation R-EGF, ayant acquis une résistance à l'erlotinib dans la portion à dosage croissant de Phase 1 de cet essai clinique."

Parmi les données clé ...

Page suivante (2 / 6)

Article écrit le 2012-10-01 par Business wire
Source: Communiqué de presse Ariad

Mots clés: Ariad Cancer du poumon


Publicité

En savoir plus