Publicité
Accueil > Fil actus Santé > Gynécologie obstétrique
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2012-10-04
Fil actus Santé

Tags: Stress -  Asthme -  Eczéma - 
Stress maternel : facteur de risques d’asthme et d’eczéma chez l’enfant à venir… - Fil actus Santé
Stress maternel : facteur de risques d’asthme et d’eczéma chez l’enfant à venir…

L’état psychologique de la future mère au cours de la grossesse pourrait influencer négativement l’état de santé de l’enfant à venir. C’est ce que confirme une étude qui vient d’être publiée dans le dernier numéro de la revue Pediatric Allergy and Immunology. Un événement stressant subi par une femme enceinte, tel qu’un licenciement, une rupture, ou un deuil, pourrait entraîner chez l’enfant à naître des risques de développement de l’eczéma, ou de l’asthme.

Publicité

Afin de comprendre les interactions entre l’environnement émotionnel de la future mère et l’état de santé de son enfant à venir, Roberto de Marco et ses collègues de l’Université de Vérone, en collaboration avec Marta Rava, chercheuse à l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), ont suivi le devenir de 3 800 enfants. Pour chaque naissance, les parents devaient remplir un questionnaire concernant le déroulement de la grossesse, ainsi que l’état de santé du bébé, et tout particulièrement si celui-ci souffrait de problèmes respiratoires ou allergiques.
Après étude des différentes données, il s’est avéré qu'au cours de leur grossesse, 337 mères avaient vécu des périodes de stress intense, particulièrement difficiles. En parallèle, les chercheurs ont constaté que le risque d’asthme, de rhinite allergique ou d’eczéma était significativement plus élevé chez les enfants de ces femmes. Ainsi, le risque d’asthme ou de maladies dites atopiques serait multiplié par 1,5 chez les bébés dont les mères ont subi des événements particulièrement stressants au cours de la grossesse.
Face à ce constat, les auteurs de ces travaux estiment que pour le bien être de l’enfant à venir, les femmes devant faire face à un stress important en cours de grossesse devraient pouvoir bénéficier d’une aide psychologique.

Article écrit le 2012-10-04 par Olivier Frégaville-Arcas - Information hospitalière
Source: InsermAccéder à la source


Publicité

En savoir plus