Publicité
Accueil > Actualité médicale > Cardiologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2012-10-04
Actualité médicale

Tags: AVC -  Tabac -  capacités cognitives -  mémoires - 
AVC : le tabac, un facteur limitant à la récupération ?  - Actualité médicale
AVC : le tabac, un facteur limitant à la récupération ?

Après un accident vasculaire cérébral (AVC), nous ne sommes pas tous égaux. Un certain nombre de facteurs environnementaux et génétiques interagissent et peuvent limiter nos capacités à récupérer. Une étude présentée en début de semaine, lors du congrès canadien annuel consacré aux maladies cardiovasculaires, suggère que le tabac joue un rôle sur notre organisme en influant négativement le retour de nos capacités cognitives.

Publicité

Le tabagisme ne fait décidément pas bon ménage avec notre organisme. S’il fallait une preuve supplémentaire de son effet sur notre santé, Gail MacKenzie et ses collègues de l'Hôpital général de Hamilton (Ontario-Canada) l'ont apportée grâce à une étude qui consistait à évaluer, sur un moyen terme, les capacités mentales de 76 patients âgés en moyenne de 67,5 ans et hospitalisés dans des cliniques canadiennes spécialisées dans le traitement des AVC. Douze d’entre eux étaient des fumeurs. Chaque patient était soumis à un test standard appelé le Montreal Cognitive Assessment (MoCA). Ce dernier permet, en dix minutes, d’évaluer les capacités cognitives d’une personne : plus le score est faible, plus celle-ci a des « problèmes de mémoire, de langage, d'attention, de compétences visuospatiales ou de capacité de résolution de problèmes. »

D’après les premiers résultats, les personnes victimes d’un AVC et étant « addictes » à la cigarette, obtiendraient en moyenne deux points de moins au test par rapport aux autres, qui ne fument pas. Par ailleurs, ceux ayant arrêté le tabac avant d’être victimes d’un AVC ont les mêmes capacités de récupération que les non fumeurs.

Ainsi, non seulement le tabac est un facteur de risque important de déclenchement d' un AVC puisqu’il favorise l'accumulation de plaques dans les artères, à l’origine de la formation de caillots sanguins, mais il est aussi un facteur limitatif de récupération. Les chercheurs soulignent l’importance de mener une vraie politique d'incitation à cesser de fumer, et estiment qu’il est nécessaire de mieux informer le grand public quant aux conséquences du tabagisme sur la santé….





Article écrit le 2012-10-04 par Olivier Frégaville-Arcas _ Information hospitalière
Source: Newswise Accéder à la source

Mots clés: AVC Tabac capacités cognitives mémoires


Publicité

En savoir plus