Publicité
Accueil > Actualité médicale >
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2004-11-08
Actualité médicale

Tags:
Nouveau centre de recherche sur les prions et le repliement des protéines - Actualité médicale
Nouveau centre de recherche sur les prions et le repliement des protéines

Avant de pouvoir être fonctionnelles dans l'organisme, les protéines doivent adopter une structure particulière appelée pliage, cet auto-assemblage des protéines est appelé repliement. Un repliement anormal de certaines protéines peut être à l'origine de nombreuses maladies dont celles d'Alzheimer ou de Creutzfeldt-Jakob (ou encéphalopathie spongiforme bovine - ESB).resume

Publicité

Avant de pouvoir être fonctionnelles dans l'organisme, les protéines doivent adopter une structure particulière appelée pliage, cet auto-assemblage des protéines est appelé repliement. Un repliement anormal de certaines protéines peut être à l'origine de nombreuses maladies dont celles d'Alzheimer ou de Creutzfeldt-Jakob (ou encéphalopathie spongiforme bovine - ESB). Dans ce dernier cas, c'est un prion qui serait responsable du repliement défectueux.
Seize chercheurs de l'Université de l'Alberta, rassemblant 41 millions CAD de fonds de recherche, se sont associés pour former un centre de recherche dédié à ce type de maladies. Le cas d'ESB découvert en Alberta en 2003 a eu de sérieuses conséquences sur l'économie locale et des efforts particulièrement importants sont déployés dans ce domaine.
Etant donné le nombre de disciplines engagées, ce centre devrait permettre de résoudre certains mystères liés à ces maladies en les abordant sur plusieurs fronts. En effet, les chercheurs du centre sont de formations variées et des collaborations fertiles devraient voir le jour dans des domaines parfois inattendus. Le Dr Stephen Moore, du département Agriculture et Alimentation, travaille sur la génétique de l'ESB et tente de découvrir pourquoi certains animaux développent la maladie et d'autre pas. Le Dr Linda Pilarski, oncologue, a travaillé sur le développement de méthodes rapides et économiques de détection de cancers. Elle espère à présent que ses recherches pourront conduire à des tests de détection de l'ESB ante-mortem. Le directeur du centre sera le Dr Richard Rachubinski, du département de biologie cellulaire.

Article écrit le 2004-11-08 par auteur
Source: University of Alberta Express news, 28/10/2004 Delphine Dupré VANCOUVER, attache-scientifique@consulfrance-vancouver.org Cette information est un extrait du BE Canada numéro 263 du 8/11/2004 rédigé par l'Ambassade de France au Canada. Les Bulletins Electroniques (BE) sont un service ADIT et sont accessibles gratuitement sur www.bulletins-electroniques.com Accéder à la source


Publicité

En savoir plus




: Sur le même thème...