Publicité
Accueil > Fil actus Santé > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2012-11-16
Fil actus Santé

Tags: prothéses PIP - 
Implants mammaires défectueux : pas de sur-risque de cancer… - Fil actus Santé
Implants mammaires défectueux : pas de sur-risque de cancer…

Un an après que le scandale des prothèses mammaires de la société Poly Implant Prothèse (PIP) est éclaté, deux études, présentées à l’occasion du congrès de la Société française de sénologie et de pathologie mammaire, qui se tient actuellement au CNIT à la défense, montrent que malgré un taux de rupture anormalement élevé, il n y a pas à priori de sur risques de développer un cancer.

Publicité

Le message du corps médical, à l’attention des femmes porteuses d’implants PIP, se veut rassurant, s'ils sont certes plus fragiles que les autres, ils ne seraient pour autant pas plus toxiques. D’après le docteur Krishna Clough qui a étudié plus de 770 prothèses implantées entre 2000 et 2009 par l'Institut du sein à Paris, s’il est clair que les prothèses, contenant un gel de silicone impropre à une utilisation médicale, ont tendance à se rompre plus facilement que d’autres, il a été démontré « qu’aucun cas de cancer n'a été observé chez les femmes implantées pour des raisons esthétiques et le taux de récidive n'est pas augmenté de manière suspecte dans les cas de reconstruction mammaire après cancer. »

Par ailleurs, les spécialistes ont constaté chez certaines porteuses de ces prothèses des cas d'inflammations qui peuvent être directement imputés au gel utilisé par la société PIP. Ce simple fait justifie aux yeux des associations de patientes et de médecins que soit poursuivi la politique d'explantation. Actuellement sur les 30 000 Françaises porteuses de ces implants, environ 30 % se les sont fait retirer.

Article écrit le 2012-11-16 par Olivier Frégaville-Arcas _ Information hospitalière
Source: AFPAccéder à la source


Publicité

En savoir plus