Publicité
Accueil > Fil actus Santé > Santé publique
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2012-11-20
Fil actus Santé

Tags: Marisol Touraine -  Salles de shoot - 
Salle de « shoot » : expérimentation en 2013 ?
 - Fil actus Santé
Salle de « shoot » : expérimentation en 2013 ?

Malgré la polémique qui continue à agiter les milieux politiques et médicaux, Marisol Touraine, ministre de la Santé, a réaffirmé hier, sur les ondes d’Europe 2, sa volonté d’expérimenter rapidement les salles de consommation de drogue sur le territoire hexagonal. Toutefois, devant les nombreuses réticences que le projet suscite, l'ouverture des premières salles de "shoot" a été repoussée de quelques mois. Après avoir annoncé, il y a un mois, un début d’expérimentation d'ici à la fin 2012, la ministre table maintenant sur une mise en place au cours de l'année 2013.

Publicité

Si la volonté du gouvernement est claire, le choix des lieux d'implantation des salles de consommation à moindre risque et à visée éducative, vrai nom des salles de « shoot », est plus complexe et freine le démarrage des expérimentations.

En effet, lors de son intervention dans l'émission Europe1-Le Parisien-i télé, la ministre de la Santé a souligné qu'il fallait être prudent et « discuter avec les municipalités, choisir les lieux, réfléchir à la fois en termes de santé publique et en termes de sécurité, mais qu'au final, la mise en place de ces endroits où on accompagne les toxicomanes qui sont des malades, et où on leur permet de se soigner, c'est aussi plus de sécurité pour un quartier. »

C'est petit à petit que le projet se met en place. Pour rappel, plusieurs villes de droite comme de gauche ont déjà donné leur accord pour accueillir les premières salles de « shoot ». Paris, Marseille ou Bordeaux ont déjà transmis au bureau de la ministre des dossiers portés par des associations locales et présentant des projets bien cadrés.

Marisol Touraine a toutefois rappelé que dans un premier temps, elle ne souhaitait pas « qu'on multiplie les expérimentations et qu'il ne s'agissait absolument pas d'un premier pas vers la légalisation de certaines drogues ». Bien au contraire, le but de ce type d'expérience est de permettre à cette population que les campagnes de prévention n'atteignent pas, de consommer ses propres produits dans de bonnes conditions d'hygiène et sous supervision de personnels de santé, et de diminuer ainsi les risques d’infection par le VIH, les hépatites B et C, et les septicémies. Par ailleurs, l’objectif final est de permettre à ces personnes de réduire progressivement leur consommation de drogues et à l'aide des professionnels de santé, d'envisager ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2012-11-20 par Olivier Frégaville-Arcas - Information hospitalière
Source: Accéder à la source


Publicité

En savoir plus